Théophile Kouamouo, journaliste, analyse le discours de Bédié

En Côte d'Ivoire, Henri Konan Bédié vient de créer l'événement en évoquant un "hold-up" sur la Côte d'Ivoire, et en pointant du doigt Alassane Ouattara. De facto, ce "hold-up" est en cours depuis au moins le 19 septembre 2002, et est le fait de puissances impérialistes. Il aurait difficilement prospéré si Henri Konan Bédié n'avait pas pris son avion pour aller signer à Paris l'acte fondateur du RHDP le 18 mai 2005.

- Depuis ce jour, il a validé la rébellion venue du Burkina Faso voisin, toutes les résolutions onusiennes pilotées par la France pour arracher à son pays sa souveraineté, l'occupation territoriale, les massacres massifs et l'exode à l'Ouest du pays.

- Aujourd'hui, il est frustré dans son "mariage" avec Ouattara et ré-embouche les trompettes de l'ivoirité. Très clairement, il redonne à son ex-allié et nouvel adversaire l'arme fatale qu'il a toujours su utiliser pour nouer des alliances internationales... et faire oublier la violence inouïe de son aventure politique ainsi que la corruption phénoménale qui l'accompagne.

- A l'international, le scénario que Ouattara va "vendre" pour rempiler et "gagner" ses élections à sa manière est le suivant : "L'ivoirité qui a créé la guerre est de retour. La paix est menacée. Je voulais aller me reposer mais pour éviter une nouvelle guerre civile, une nouvelle opération de l'ONU et un nouveau redéploiement de l'armée française, je dois rester. C'est quand une nouvelle génération politique post-ivoirité naîtra (de préférence issue de ma matrice) que je prendrai ma retraite".

- Ce scénario a toutes les chances de prospérer en Afrique et auprès des membres du Conseil de sécurité des Nations unies si les adversaires de Ouattara se laissent happer par ce piège identitaire. Le piège de l'isolement, dont on sait déjà ce qu'il a donné. - Regardez déjà l'exploitation qui est faite, notamment dans Le Monde, des polémiques stupides sur la nouvelle Miss Côte d'ivoire (https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/06/05/miss-cote-d-ivoire-2019-polemique-sur-ses-origines_5471947_3212.html).

- Henri Konan Bédié continue de conduire les Ivoiriens dans une impasse parce qu'il est incapable de dénoncer les deux principaux maux qui détruisent son pays : l'impérialisme et la corruption. Tout simplement parce que ce sont les mamelles qui le nourrissent lui aussi.

- La façon la plus efficace d'affronter Ouattara est de lui opposer le discours de la citoyenneté, de la transparence électorale, de la souveraineté d'un peuple qui se définit tel qu'il est (mélangé et divers) et qui n'accepte pas de se faire subdiviser par la bourgeoisie.

- Mais cela suppose du travail, un projet politique, voire un projet constituant, la construction d'une coalition débarrassée des egos rancis, l'abandon des vieilles lunes de l'autochtonie et de la folie du "rattrapage ethnique".

- Or, à un an des élections, rien de tout ça n'est en cours. Le PDCI de Bédié et le FPI de Gbagbo demeurent piégés par leurs contradictions internes et ne parviennent à avancer sur rien. L'égoïsme prévaut et on attend du peuple qu'il se soulève sans aucune autre boussole que la peur de disparaître et sans lui proposera un contrat social digne de ce nom.

- Mais ce qui a échoué une fois échouera deux fois.

THEOPHILE KOUAMOUO

COMMENTS

  • Emmanuel Ako (non vérifié) 14.08.2019, 9:16 am

    L'impérialisme que vous dénoncez sera toujours là quelque soit la personnalité politique Africaine ,car le colon aura toujours une marionnette pour lui garantir d', exploiter nos richesses ,afin de soutenir son pouvoir. La solution de se débarrasser du côlon, est l'Union de tous les États Africains ,afin de créer une monnaie commune,qui permettra des renforcements de nos échanges commerciaux.

  • Zegue (non vérifié) 14.08.2019, 9:16 am

    C'est archi-faux....aujourd'hui les orpailleurs clandestins sont un peu partout.sans que le gouvernement ne prenne des dispositions afin de les inquiéter.....

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.