« La sécurité sanitaire des aliments en Côte d’Ivoire », tel est le thème des 2è Journées scientifiques de l’Académie des sciences, des arts, des culture d’Afrique et des diasporas africaines (Ascad) dont la conférence de lancement a eu lieu ce mardi 16 avril 2019, à la salle portant le nom de l’illustre Pr. Harris Memel Foté, située dans les locaux de la société svante ivoirienne, aux Deux Plateaux. Une rencontre d’échanges au cours de laquelle les Professeurs Malan Kla Anglade et Biémi Jean, respectivement président du comité d’organisation et président du comité scientifique de ces Journées, ont situé les enjeux de la sécurité alimentaire. A les en croire, ces enjeux peuvent se décliner selon divers axes notamment la disponibilité et l’accessibilité alimentaire dans la vision quantitative des stratégies des politiques de développement et des programmes mondiaux soutenus par les Nations Unies et dans la disponibilité qualitative de produits alimentaires non dégradés ou exempts de produits nocifs et de contaminations chimiques, physiques ou microbiologiques. Puis de préciser que la problématique qui en découle, est celle de la nécessité de fournir des aliments en quantité suffisante à la population tout en préservant sa santé. «Devant ces risques importants de perturbations de la santé, l’Ascad engage la réflexion afin d’aider à une prise de conscience de la population sans provoquer la peur et permettre aux décideurs de prendre les décisions préventives à travers une meilleure vigilance », a indiqué Pr Biémi Jean, tout en annonçant qu’au-delà de ces journées, l’Ascad se propose comme thème pour la Commission des prix 2019 : «L’éducation sanitaire en Côte d’ivoire ». Bien avant, le président du comité d’organisation, Malan Kla Anglade a rappelé que les présentes journées visent donc à sensibiliser et établir une bonne collaboration entre les pouvoirs publics, les producteurs et les consommateurs permet de garantir la sécurité sanitaire des aliments. En tenant compte des conventions notamment la Convention de Stockholm de 2001, un traité international visant à éliminer ou à restreindre la production et l’utilisation de polluants organiques persistants. Cheick DIA Pr Biémi Jean, président du comité scientifique

COMMENTS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.