Les choses pourraient s'accélérer d'ici quelques jours dans ce qu'il est convenu d'appeler l'affaire Issiaka Diaby. En effet, le président du Collectif des victimes de guerre de Côte d'Ivoire avait été annoncé par certains journalistes et site d'informations à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan. Les articles, abondamment diffusés, présentaient M. Diaby comme un escroc ayant mis la main sur une société privée. 

À lire aussi : Issiaka Diaby n'a pas été arrêté

Face aux articles diffamatoires, Issiaka Diaby a porté plainte ce lundi 18 novembre 2019 au tribunal au Plateau. Le Procureur adjoint qui l'a reçu a enregistré la plainte sous le numéro 7533/D/PR-AP/TPJ tout en lui demandant de saisir la Police de lutte contre la cybercriminalité. Le site Voxabidjan cité nommément dans plainte dont copie nous est parvenue, y figure en bonne place ainsi que des journalistes et cyberactivistes qui ont repris l'information. L'intitulé de la plainte est libellé comme suit : "Plainte contre...et autres auteurs de diffusion et relayeurs de fausses informations calomnieuses sur internet et autres moyens d'informations publiques en complicité". 

Joint par téléphone pour en savoir davantage, Issiaka Diaby compte aller jusqu'au bout pour la manifestation de la vérité. "Je compte aller plus loin. Pourquoi pas au tribunal militaire puisque les auteurs de la cabale ont même eu recours aux militaires. Nous sommes dans un État de droit et il faut que les intimidations et autres formes de manipulations s'arrêtent", a-t-il indiqué. C'est clair que dans les jours à venir les auteurs et complices de la diffusion de l'article diffamatoire seront devant le tribunal pour répondre de leurs actes 

Reine MELEDJE 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.