Mariatou Koné a remis des chèques et prodigué des conseils aux victimes

Les récriminations d’une indemnisation sélective des victimes de guerre relèvent désormais du passé à Duékoué - porte d’entrée de l’ouest ivoirien - une des régions les plus affectées par la crise post-électorale. Dimanche 21 avril 2019, la ministre en charge de la Solidarité, Pr Mariatou Koné, remettait des chèques et bons de prise en charge médicale, d'un montant total de 83 millions 500 mille francs cfa 92 victimes identifiées dans le chef-lieu de région du Guémon. Il s’agit notamment de 82 ayant-droits de victimes décédées (1 million par personne décédée) et 10 blessés (150.000 F par personne pour servir de frais de transports pour les soins médicaux). Avant de mettre le cap sur Danané, dans le Tonkpi, une région en proie à de récents conflits intercommunautaires, l(émissaire du gouvernement a invité les populations à privilégier le dialogue dans le règlement des différends. « Evitons les matchs retour. De vengeance à vengeance, plus personne n'existera. Acceptons de vivre ensemble. Soyons tolérants les uns envers les autres. Il n'y a que de cette manière que nous pouvons espérer à un mieux-être pour tous », a-t-elle vivement interpellé ; appelant également les victimes à ne pas se fier à des personnes de peu de foi. Promptes à abuser de leur confiance et profiter de leurs douleurs. « Evitez les intermédiaires. Approchez-vous du Ministère, de nos directions régionales ou des Préfets pour éviter de vous faire gruger », a-t-elle sensibilisé. Bien avant, se réjouissant de cette activité qui vient mettre un terme aux rumeurs faisant état du fait que les victimes de sa commune étaient des laissés pour compte, le maire de Duékoué, Honoré Guibony, est revenu sur les actions de promotion du vivre ensemble initiées par le conseil municipal. « Depuis notre prise de fonction, nous avons conçu des programmes et des activités communautaires au cours desquelles nous appelons nos populations à ne pas rester sur ce qui peut nous diviser. Mais, à avancer vers ce qui nous unit et nous grandit. C’est à ce prix que nous allons constituer une communauté unie et solidaire, marchant vers son destin commun », a indiqué le premier magistrat de Duékoué, qui a profité de l’occasion pour réitérer la gratitude de la commune au président de la République, Alassane Ouattara. Le maire Guibony rappelait, en effet, qu’en janvier et en mars 2019, Duékoué avait bénéficié d’un projet d’extension du réseau électrique à exécuter sur une période de 14 mois et s’est vu attribuer 10 kilomètres de bitume pour la modernisation du réseau routier. « Nous vous prions de porter au président de la République, Alassane Ouattara, la reconnaissance des populations pour ces deux gros cadeaux. Nous sollicitons, par ailleurs, un appui du gouvernement, pour faire face aux dégâts par l’orage survenu dans la nuit du 3 au 4 avril 2019 », a plaidé Honoré Guibony, au nom de ses administrés dont plusieurs ont vu leurs maisons décoiffées lors de cette catastrophe naturelle.

Aude Assita Konaté, Envoyé spécial à Duékoué

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.