Le bâton de la ministre de l'Education nationale, Kandia Camara, a pesé dans la balance. A la mi-journée du mardi 14 mai 2019, les enseignants ont majoritairement tourné le dos au mot d'ordre de grève d'une coalition de 8 syndicats. A savoir la Coalition des syndicats du secteur Éducation-Formation (Cosefci). Du lycée moderne d'Abobo à celui de Treichville en passant par Amondji Pierre d'Adjamé ou encore le collège moderne de Cocody, le lycée classique et celui Jeunes filles de Cocody, les cours étaient, en effet, dispensés. Même constat dans les écoles primaires de plusieurs communes d'Abidjan. '' Cette grève ne nous concerne pas. Nous sommes du Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (Midd) qui n'est pas signataires du mot d'ordre de grève et qui n'est pas membre de la Cosefci. Nous ne nous sentons donc pas concernés par ce mouvement'', nous confiaient des maîtres qui ont fait la sourde oreille à l'appel de Pacôme Attaby et ses camarades grévistes.

Aude Assita Konaté

COMMENTS

  • Stevodog (non vérifié) 12.12.2019, 11:30 pm

    Vente Misoprostol20mg Cialis Under The Counter Bentyl 20mg Shipped Ups viagra Generic Viagra Online Fast Shipping 112

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.