Amadou Gon Coulibaly, n’a pas encore digéré la pilule des récents remous dans l’école ivoirienne, inhérents à des mots d’ordre de grève des organisations syndicales d’enseignants. Président, mercredi 1er mai 2019, la Fête du Travail, à son QG de la Primature (Abidjan-Plateau), le Premier ministre est revenu sur cette énième rupture de la trêve sociale conclue pourtant pour une période de 5 ans. Dans le cadre de la mise en œuvre du protocole d’accortd portant trêve sociale, le chef de l’actuelle équipe gouvernementale relevait les « importants efforts » consentis par l’Etat « dans des situations budgétaires contraignantes ». A l’en croire, en effet, 1513 milliards de F Cfa ont été décaissés depuis 2013 pour la revalorisation des revenus des fonctionnaires. Sur ce montant, 705 milliards F cfa ont été alloués au paiement du Stock des arriérés (Sda) et le déblocage des salaires. Aussi, s’offusquait-il de constater que l’autre partie n’en ait pas tenue compte et renoncer ainsi à paralyser l’école. « Certes, la grève est légale et doit être un moyen d’avancer dans les revendications d’ordre corporatiste. Mais, elle ne doit pas constituer une fin qui met à mal la marche du pays. La grève ne doit pas entraver la marche du pays », mettait-il en garde, dévoilant un projet de loi visant à faire lever le droit de grève dans les secteurs sensibles. Il s’agit de ceux de la santé et de l’éducation. « Le gouvernement est au travail pour améliorer les conditions de vie et de travail des populations. C’est ce qui justifie la mise en place du Programme Social du Gouvernement (PS-Gouv), d’un coût de 727,5 milliards de FCFA, pour renforcer le social dans les secteurs tels que l’eau potable, l’électricité l’éducation et la santé. J’en appelle à la mobilisation des centrales syndicales pour adhérer à cet important programme », sollicitait Amadou Gon Coulibaly, rassurant de poursuivre le dialogue avec aussi bien les acteurs politiques que les forces sociales du pays. « Je fais confiance à toutes nos forces politiques et sociales pour que ce dialogue renforce la paix et la stabilité », assurait le représentant du président de la République, Alassane Ouattara aux festivités du 1er mai, dédié au monde du travail.

Aude Assita Konaté

COMMENTS

  • Stevodog (non vérifié) 14.12.2019, 4:35 pm

    Amoxil Side Efect Kamagra En Andalucia Keflex Anaerobes cialis 40 mg Cialis Apotheke Kaufen

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.