L’information est tombée ce dimanche 17 mai 2020 comme un couperet et a fait l’effet d’une onde de choc au sein de la société ivoirienne. Le Cheick Aïma Boikary  Fofana, guide suprême de la communauté musulmane de Côte d’Ivoire a tiré sa révérence. En un clic, l’information a fait le tour de la toile avant d’être confirmée un peu plus tard  par un communiqué du Ministère de l’Administration du territoire et un autre du Conseil Supérieur des Imams, des Mosquées et des Affaires Islamiques (COSIM). Ce décès du guide  suprême de la communauté musulmane qui intervient en plein Ramadan a été durement ressenti par les Ivoiriens en général et la communauté musulmane en particulier.  De fait, dans son livre intitulé « Islam, histoire et modernité en Côte d’Ivoire », l’historienne française Marie Miran écrit que l’illustre disparu « fut le grand stratège et le principal architecte du réformisme islamique ivoirien ». Ceci est une vérité dans la mesure où le Cheick Boikary Fofana, homme de compromis et de consensus a toujours œuvré pour la consolidation de la paix et de la cohésion en Côte d’Ivoire. A juste titre, l’illustre disparu était un membre influent de la Commission Dialogue Vérité et Réconciliation (CDVR), institution qui a été mise sur pied au lendemain de la crise post-électorale de 2010 pour ressouder le tissu social. Ayant appris l’information, le président de la République Alassane Ouattara a exprimé sa profonde tristesse dans un message qui a été repris par les réseaux sociaux. « C’est avec une immense tristesse que j’ai appris le décès, ce dimanche 17 mai 2020, de mon ami et frère, Son Eminence le Cheick Aïma Boikary Fofana, Président du Conseil Supérieur des Imams, des Mosquées et des Affaires Islamiques. Le Cheick Aïma Boikary Fofana était un Grand homme de foi, un artisan de paix et du dialogue entre les confessions religieuses. Je présente mes condoléances les plus attristées à sa famille, à la communauté́ musulmane et à l’ensemble des Ivoiriens. Que son âme repose en paix », a indiqué le Président Alassane Ouattara. Décédé à l’âge de 77 ans, le Cheick Boikary Fofana était originaire de Tiékôrôdougou S/P de Djoulatiédougou, région du Kabadougou (Odienné).  Boikary Fofana a vu le jour le 21 février 1943 à Adjamé. La mémoire de ce grand homme de Dieu sera à jamais gravé dans la mémoire de l’histoire collective en Côte d’Ivoire.


Caleb Özil

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.