Les membres de la Cei sont enfin connus

C’est confirmé, le président de la Commission électorale indépendante( Cei), Youssouf Bakayoko, ne fera pas partie de la nouvelle Cei. Il ne figure pas, en effet, parmi les membres de l’équipe de la Cei recomposée, dont la nomination a été rendue publique, le mercredi 25 septembre 2019, à l’occasion du conseil des ministres qui s’est tenu à Dimbokro, à la faveur de la visite d’Etat d’Alassane Ouattara. Les 15 membres de la nouvelle Cei ont été, en effet, rendus publics. Il s’agit, pour le compte de l’opposition, de Henriette Lagou, Alain Dogou et un certain Yapi Yapo ; le parti au pouvoir, le Rhdp, est représenté par le transfuge du Pdci, l’ex-responsable communication de Bédié, Emile Ebrotié, Traoré Effo et Adja Serge ; la société civile y est représentée par Salimata Porquet, l’ex-président de la Lidho, Adjoumani Kouamé Pierre et le juriste Julien Fernaud Gauze, très actif dans le milieu associatif. Comme on le constate, des personnalités issues du Pdci ni du Fpi pro-Gbagbo ne figurent pas au nombre des représentants de l’opposition. Par ailleurs, en dépit des récriminations de l’opposition, un représentant de la présidence de la République, siégera bel et bien dans cette nouvelle Cei, en la personne de Koné Sourou, anciennement premier vice-président de l’équipe de Youssouf Bakayoko. Le ministère de l’Administration du territoire, y sera également représenté par Ibrahim Bayo. Quant au Conseil supérieur de la magistrature, il y sera représenté par le magistrat Coulibaly Kuibert, proche parmi les proches du président du Conseil constitutionnel, Koné Mamadou. D’ailleurs, il assurait jusque-là, le secrétariat général du Conseil constitutionnel. Rendus publics le mercredi 25, ce sont ces 16 membres de la Cei, qui éliront en leur sein le nouveau président de l’institution. De toute évidence, ce ne sera pas Youssouf Bakayoko, dont la page vient ainsi d’être tournée. D’ici là, il se peut que cette nouvelle équipe soit réaménagée, si d’aventure les discussions devaient reprendre entre le pouvoir et la plateforme non idéologique, constituée notamment du Pdci et de la faction du Fpi proche de Gbagbo.

Nadia YORO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.