Soro nie toute relation avec les djihadistes

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le vendredi 28 juin 2019, le Quotidien ivoirien Le Patriote, réputé être l’organe de presse de référence du parti RHDP Unifié du Président Alassane Ouattara, a publié à sa Une le titre suivant : « En connexion avec Moustapha Chafi et des groupes djihadistes/ Soro prépare un mauvais coup contre la Côte d’Ivoire/ Objectif : semer le chaos et empêcher les élections »

Un article en page 4 du journal signé par un certain I.G., s’est répandu en insinuations et allégations graves associant, sans le moindre début de preuve, le nom du Président du Comité Politique, Monsieur Guillaume Kigafori SORO, à de prétendus groupes de terroristes islamistes qui projetteraient d’attaquer la Côte d’Ivoire, notre pays, à partir de ses frontières du nord.

Nous observons du reste que ces calomnies éhontées interviennent dans un contexte où le régime RHDP s’évertue à attenter à ses droits statutaires en sa qualité de Premier Vice-Président de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF), sans compter qu’il est l’objet d’une succession de manœuvres de déstabilisation sans foi ni loi, depuis sa démission de la tête de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire le 8 février 2019, suite à son refus d’adhérer de force au RHDP dit unifié. Au regard de ce qui précède, le Comité Politique :

1) dénonce la gravité des accusations diffamatoires ainsi proférées à l’encontre de son Président, par le Journal Le Patriote dans sa parution du 28 juin 2019 ;

2) condamne avec la dernière énergie les allégations mensongères et délirantes du Journal Le Patriote ;

3) demande à l’Autorité Nationale de la Presse (ANP) de condamner et sanctionner les dérives incendiaires du Journal Le Patriote.

4) dément, si besoin en était, l’existence du moindre soupçon d’une relation entre le Président du Comité Politique de Côte d’Ivoire, S.E. Guillaume Kigbafori Soro, et de prétendus groupes djihadistes ;

5) demande au Procureur d’Abidjan de se saisir de ces accusations et diffamations graves, susceptibles de nuire à l’ordre public, à la paix, à l’harmonie et à la sécurité des populations de Côte d’Ivoire en jetant une ombre de terreur dans tous les esprits ; et de même, annonce que des poursuites judiciaires seront engagées contre le Journal Le Patriote pour ces propos séditieux;

6) appelle l’opinion nationale et internationale à prendre acte des entorses graves que le RHDP au pouvoir, à travers ses satellites médiatiques, commet contre la vérité et la justice politiques en Côte d’Ivoire ;

7) renouvelle au Président Guillaume Kigbafori Soro, son soutien ainsi que celui de toutes les citoyennes et tous les citoyens épris de justice, de liberté, de démocratie, amoureux du pardon et de la réconciliation authentiques, seuls gages de la réalisation d’un Etat de droit, d’une démocratie véritable, d’un réel développement endocentré et d’une république véritablement humaniste en Côte d’Ivoire ;

8) demande à l’ensemble des cadres, militants et sympathisants, mais aussi à l’ensemble des organisations amies du Comité Politique de Côte d’Ivoire de demeurer mobilisés en vue de participer activement au changement que promet l’alternance démocratique et générationnelle souhaitée par la majorité consciente du Peuple de Côte d’Ivoire. Le Comité Politique reste en éveil et ne manquera pas de réagir chaque fois que nécessaire, pour la sauvegarde de l’espérance ivoirienne.

Fait à Abidjan, le samedi 29 juin 2019

Pour le Comité Politique Le Porte-Parole Principal Messou Kouablan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.