Aimée Zébéyoux a appelé à la réconciliation

Les anciens de Williamsville, quartier de la commune d’Adjamé, qui les a vu naître et grandir, s’unissent. Ils viennent de porter sur les fonts baptismaux une association. Il s’agit de l’Amicale des anciens de Williamsville dont le bureau exécutif a été investi samedi 07 septembre 2019, à l’espace Grand terrain. Représentant à cette occasion la ministre en charge de la Cohésion sociale, Pr Mariatou Koné (marraine), la secrétaire d’Etat chargée des droits de l’Homme, elle-même ancienne Williamsvilloise, a sonné la mobilisation de ses sœurs et frères sur le front du renforcement de la cohésion sociale et de la promotion du vivre ensemble. « Tous, nous devons comprendre que nous ne sommes pas obligés d’appartenir à un même parti politique, à la même religion, ou d’avoir la même ethnie, les mêmes opinions, mais plutôt, tous nous devons avoir un intérêt général, commun qui est la préservation de la paix de la Nation ivoirienne. Tenons compte de l’intérêt général », mobilisait Aimée Zébéyoux, décidée à dissiper le sentiment de peur du scrutin présidentiel de 2020 eu égard aux rumeurs de violences. « Ici, nous sommes d’horizons divers et nous avons passé l’enfance ensemble sans problèmes. Et aujourd’hui, nous sommes tous heureux de nous retrouver pour célébrer la fraternité, l’amitié ici à Williamsville qui nous a vu grandir. C’était le vivre ensemble, la fraternité vraie entre nous. On ne savait qui venait d’où et qui était de quel parti politique. C’est à cela que nous sommes appelés aujourd’hui. Ne cherchez pas à savoir qui est d’où et qui est de quel parti. C’est ce défi que notre association doit s’imposer et relever », devait recommander la native du quartier Château. Puis d’inviter à garder le calme et la sérénité relativement aux allégations de troubles. « Des élections arrivent dans quelques mois. On entend beaucoup de choses. Ce qui importe, et je vous le demande, c’est la Côte d’Ivoire. C’est l’intérêt de la paix et du développement que nous devons toujours avoir à l’esprit, que nous devons privilégier », exhortera-t-elle, avant de demander au président investi, Blé Prince, d’être un leader de rassemblement des diversités. Assurant la représentante de la marraine d’agir dans le sens de la cohésion sociale, Blé Prince, s’est, par ailleurs, engagé à ne pas décevoir la confiance placée en lui par les membres qui l’ont désigné à la tête de l’amicale. Pour sa part, chef d’orchestre de la mise en place de l’association, le président d’honneur, par ailleurs préfet du département de Kouto, Clément Kouamé Bi Kalou, a appelé à l’union et à la solidarité. Et ce, pour faire de cette amicale un bel outil de cohésion sociale et de promotion pratique du vivre ensemble susceptible de s’exporter ailleurs dans le District d’Abidjan à l’intérieur du pays et hors des frontières nationales.

Aude Assita Konaté

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.