Sur les réseaux sociaux, il est fait cas d'un mouvement de policiers devant la résidence du président du Pdci, Henri Konan Bédié. Il n'en est rien. Ce sont les blocs de bétons devant la résidence qui sont en train d'être dégagés sous la supervision de policiers. Ces buses provoquent des ralentissements dans la zone et créent des embouteillages pendant les heures de pointe. Pour assurer la fluidité de la circulation, les policiers ont décidé de retirer ces buses. "C'est de l'intox. Nous sommes sur place. Nous sommes en train de retirer les buses qui ralentissent la circulation", a confié à infoplus.ci un policier sur place. "Jamais il n'a été question de tenter quoi que ce soit contre le leader du Pdci. D'ailleurs, les membres de sa sécurité présents sur les lieux ont été informés et participent au retrait de ces buses", renchéri notre source d'information. 

Yves TAPÉ 

COMMENTS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.