Guillaume Soro est en difficulté dans le dossier de l'APF

L’ex-président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, s’est attaché les services d’un cabinet d’avocats français pour, dit-il, dénoncer les violations des textes par l'APF et défendre ses droits qu’il estime être bafoués.

Des-groupes parlementaires félicitent l'APF pour avoir dit le droit

Avec la saisine de ce cabinet d'avocats, on s’interroge sur la démarche de Guillaume Soro. Car, on se souvient qu’il a crié victoire à son retour du Maroc via un tweet pour saluer le respect, par l'APF, des textes. On est donc surpris qu’aujourd’hui, il prenne des avocats pour défendre ses droits. En réalité, cette saisine d’avocats le fait mentir et traduit le camouflet qui lui a été infligé à Rabat.

Guillaume Soro sait que ses marges de manœuvres sont très restreintes. En effet, les textes de l’APF sont clairs. L’article 5 des statuts stipulent clairement que le vice-président a vocation à devenir président. En revanche, indiquent les textes, les candidatures individuelles ne sont pas admises. En d’autres termes, pour être candidat, il faut que ta candidature soit portée par une section. Or juste après son élection, le successeur de Soro, Amadou Soumahoro, a renouvelé la section ivoirienne de l’APF, qui été validée par l’institution parlementaire francophone. Du coup, les chances de Soro d’être porté à la tête de l'APF sont quasi nulles. Sentant que le poste lui échappe, Soro s’est engagé dans un bras de fer avec Amadou Soumahoro.

Comment Soro a été humilié à Rabat

C’était le sens de sa présence à Rabat, où il a tenté un passage en force. Malheureusement pour lui, il n’a pu avoir accès à la salle des plénières, comme l'atteste les propos du député N'doula Thiam, tirés de l’interview qu’il a accordée au magazine JDA. « Soro et sa petite équipe n’ont pas eu accès à la salle. Nos travaux ont été quelque peu retardés mais il a été demandé à Guillaume Soro et à son équipe de se retirer. Seule la délégation officielle a participé aux travaux », a-t-il soutenu.

Un député étranger fait des révélations sur la réunion de l'APF à Rabat 

Humilié, il a voulu assisté de force aux travaux, et ses tentatives d'y accéder ont engendré la destruction du poignet de la porte de la salle. Il a quitté les lieux sous escorte policière. Aujourd’hui, il plaide, via ses réseaux de communicants, une délocalisation de la prochaine session de l’APF. Selon des informations crédibles, il a commencé à appeler des présidents de parlements francophones et des députés de la sous-région pour les dissuader de venir en Côte d’Ivoire pour la prochaine session de l’APF. L’organisation de cette session en Côte d’Ivoire signifie pour lui l’humiliation suprême. Il justifie donc sa position par la situation sécuritaire qu’il juge déplorable. Il met en avant les risques de boycott de la session. Un député ivoirien joint par téléphone a confirmé l’information, tout en minimisant l’acte de Guillaume Soro. « C’est vrai qu’il appelle certains de nos amis députés pour leur demander de ne pas venir à cause d’éventuels troubles et aussi pour des questions d’insécurité. Quand un ami député m’en a parlé, j’ai ri aux éclats. L’insécurité n’existe que dans la tête de Soro. Sinon, nous poursuivons nos réunions pour accueillir la prochaine session de l’APF. Tout se déroule normalement. Rendez-vous mi-juillet », s’est voulu rassurant le député. Loin des tintamarres et autres communiqués, les travaux pour la tenue de la prochaine session de l’APF se déroulent normalement.

Une délégation de cette institution parlementaire francophone est en Côte d’Ivoire pour évaluer la situation sur le terrain. La délégation, de bonnes sources, est rassurée. Elle est convaincue que la prochaine session se déroulera dans de bonnes conditions. Après l’affaire du putsch manqué au Burkina dont il est acteur majeur, ses déboires judiciaires à Paris et son départ de l’Assemblée nationale, des observateurs de scène politique ivoirienne estiment que la descente aux enfers de Guillaume Soro ne fait que continuer.

Reine MELEDJE

COMMENTS

  • Shaka Zulu (non vérifié) 06.10.2019, 6:36 am

    Il boira le calice jusqu'à la lie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.