Bédié est candidat

Le ton a été donné au travers des interviews qu'il a accordées pendant son séjour européen. En levant un pan du voile sur ses ambitions présidentielles, Henri Konan Bédié exécute le plan concocté dans son shadow cabinet. À savoir, faire admettre progressivement sa candidature aux militants du Parti démocratique de Côte d'Ivoire ( Pdci), dont il est encore le président. À 85 ans révolus, le sphinx de Daoukro se croit toujours investi d'une mission présidentielle. D'ailleurs, croit-il, il est plus jeune parmi tant d'autres. Et ce n'est pas le dirigeant de la Malaisie (90 ans) qui dira le contraire, lui qui sert d'exemple à Bédié pour justifier sa posture. Pour faire accepter cette candidature, le camp Bédié a commencé à faire monter au créneau les mouvements de soutien. Ainsi, le dimanche 4 août 2019, la déléguée départementale de l'Union des femmes du Pdci rural de Bangolo 4 a produit un communiqué à cet effet. Ces femmes ont appelé à une candidature de N'Zueba à la présidentielle d'octobre 2020. "En raison du charisme de Son Excellence Henri Konan Bédié qui fera renaitre une Côte d’Ivoire fraternelle, réconciliée, solidaire, prospère, une Côte d’Ivoire d’espérance pour le progrès pour tous et le bonheur pour chacun, tout l’Ouest-Montagneux, du haut de cette tribune, demande avec force au Président Henri Konan Bédié de se porter candidat à l’élection présidentielle de 2020", ont lancé ces femmes militantes de la zone ouest-montagneuse (Cavally, Guémon, Tonkpi), dirigées par Deon Die Thérèse. On ne sera donc pas surpris de voir d'autres structures du Pdci et mouvements de soutien réclamer une candidature du guide éclairé. 

Une stratégie bien connue au Pdci qui pourrait se heurter aux ambitions de jeunes cadres. Tout compte fait, au Pdci, la bataille pour le tabouret de candidat à la présidentielle aura lieu et pourrait être violente. Si les départs massifs de gros bonnets du Pdci ont renforcé Bédié, la présence de quelques jeunes cadres tels Billon, Thierry Tanoh ou encore KKB pourrait être des facteurs perturbateurs. Selon une source au sein du vieux parti, Bédié a déjà tout verrouillé. "Qui y a-t-il au Pdci aujourd'hui pour tenir tête à Bédié. Les vaillants cadres sont tous au Rhdp. Ceux qui sont restés ne peuvent pas être des éléments perturbateurs. Bédié est en roue libre", indique ce collaborateur de Bédié. "Le timing de la sortie de Bédié n'est pas fortuit. Aujourd'hui, il a toutes les cartes en main au Pdci. Guikahué a poussé à la porte tout empêcheur de candidature de Bédié", a analysé un observateur de la scène politique ivoirienne. 

En tout cas Bédié est déterminé à atteindre ses objectifs, quitte à conduire son parti dans le mur. 

Yves TAPÉ 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.