Interrogé ce vendredi 18 octobre 2019 par Rfi et France 24, le député Guillaume Soro a répondu à l’ancien président, Laurent Gbagbo. Celui-ci avait en effet déclaré dans son dernier ouvrage que Soro doit sa place aux armes et le jour où il ne les aura pas, il devra s’inquiéter. Réponse de Soro : « Dites-lui que je suis très heureux de ne pas avoir d’armes et d’être dans l’arène politique et de me battre en tant qu’homme politique pour arriver à mes fins ».

Plus loin, le député de Ferké dit ne rien savoir sur le refus de Gbagbo de le rencontrer. En revanche, il révèle être en contact avec des proches de l’ancien président ivoirien et se dit disposer à le rencontrer si celui-ci le désire.

Concernant le président Ouattara, l’interviewé annonce la rupture politique. « Au plan politique, je pense que la rupture est consommée puisque j’ai lancé mon mouvement. Mais je dois dire qu’au plan personnel et humain, je continue de garder beaucoup de respect pour le président Ouattara », estime-t-il. Par ailleurs, il soutient n’avoir pas eu de contact direct avec le président ivoirien, mais qu’il existe de passerelles (de communication).

Sur son engagement politique et sa rencontre avec le président du Pdci, Henri Konan Bédié, Soro s’est félicité de l’initiative. Il a indiqué qu’en démocratie, le principe est la liberté de candidature. Il n’exclut pas des alliances au second tour au sein de l’opposition.

Titillé par le journaliste sur la mort d’Ibrahim Coulibaly en avril 2012 et la découverte d’armes chez son directeur de protocole en mai 2018, Soro a botté en touche. Il relève qu’au moment de la mort d’IB, il n’était pas à Abidjan, avant d’ajouter qu’il n’avait pas de pistolet. Se faisant l’écho d’une certaine information, le journaliste lui demandait s’il n’était l’auteur de la mort de son compagnon. « La Justice ivoirienne a du travail à faire. La vérité est dans la main de la justice », a-t-il déclaré. Réagissant à la découverte des armes, il a signifié que son directeur de protocole a fait la prison et a ensuite été libéré. Il dit n’être pas impliqué dans cette situation.

Reine MELEDJE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.