Nathalie Yamb, conseillère de l’ex-président de l’Assemblée nationale, Mamadou Koulibaly pourrait être expulsée de la Côte d’Ivoire, suite à sa convocation à la Préfecture de police d’Abidjan, dans la matinée de ce lundi 2 décembre 2019. Elle avait reçu une convocation dans la soirée du jeudi dont le motif n’avait pas été signifié. Ce matin, au sortir de la Préfecture de police où il était allé assister sa collaboratrice, le fondateur de Lider, parti politique, s’est confié à la presse. Pour Koulibaly, tout porte à croire vraisemblablement que Nathalie Yamb est accusée de troubler l’ordre public. Même s’il n’en sait pas grand-chose, il estime que sa conseillère pourrait être expulsée, d’autant plus qu’ils lui ont laissé sa valise, son sac… et ses différents papiers. Le Préfet leur aurait signifié de partir dans la mesure où ces choses (auditions) prennent du temps. Il a aussi rappelé que le Préfet ne leur a pas signifié de quoi est véritablement accusée Nathalie Yamb. La conseillère du fondateur de Lider a fait plusieurs tweets dans lesquels elle s’en prend aux autorités ivoiriennes. Sur les réseaux sociaux, les activistes ont ressuscité plusieurs ses tweets pour justifier son audition et pourquoi pas, l’éventualité d’une expulsion. On en saura probablement dans les heures qui suivent. Yves TAPE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.