Henriette Diabaté interpelle les Ivoiriens

Comme de coutume le lendemain de la célébration de l'indépendance, la Grande chancellerie a abrité, jeudi 08 à son siège à Cocody-Danga, la décoration de plusieurs personnalités de divers secteurs d'activités. Pour cette édition, 111 récipiendaires ont été élevés par la Nation reconnaissante au grade de Commandeur (5); d'Officiers (55) et de Chevalier (11). Avant la remise des médailles, la Grande chancelière, Pr Henriette Dagri Diabaté s'inquiétait de la montée des tensions à un an du prochain scrutin présidentiel ivoirien. Tirant la sonnette d'alerte, elle faisait remarquer que les Ivoiriens, malgré leurs différences, au-delà des divergences philosophiques, des choix politiques, de l'appartenance ethnique ou religieuse, font tous partie d'une réalité : celle de la Nation. '' Nous avons le devoir de la protéger ensemble, de la soigner et de la faire prospérer '', interpellait Henriette Dagri Diabaté. Puis de relever que le président de la République, Alassane Ouattara, depuis son accession à la magistrature suprême, depuis 8 ans, travaille pour rebâtir les fondations d'un développement harmonieux de la Côte d'Ivoire au bénéfice de tous ses enfants. ''8 années de paix ont permis à notre pays de reprendre le chemin du développement. Le président Ouattara a, entre autres actions, recherché le dialogue, favorisé le retour de milliers de nos concitoyens, amnistié plus de 900 personnes. Voilà quelques actions qui témoignent de la main tendue du premier citoyen ivoirien ", rappelait-elle, tout en déplorant le fait que des leaders politiques n'aient pas cette même volonté d'apaisement. 'Depuis quelques temps, nous entendons des mots que nous ne devrions plus entendre. Nous observons des comportements que nous ne devrions plus avoir dans ce pays, tant ils représentent ce que les Ivoiriens redoutent et souhaiteraient voir définitivement bannis. Les responsabilités en matière de paix et de civisme, si elles incombent en tout premier lieu aux dirigeants ou aux leaders politiques, doivent aussi être partagées par tous les Ivoiriens '', sensibilisait la Grande chancelière, ajoutant que cela nécessite une prise de conscience pour ne pas revivre '' ce que nous avons déjà vécu de divisions et de drames ''. Poursuivant, Pr Diabaté soulignait qu'il est impérieux de comportements aussi bien dans les moeurs politiques que dans les fonctionnements quotidiens. Pour ce faire, elle indiquait que l'une des voies à exploiter, c'est de faire appel à l'histoire du pays, à fouiller dans les mémoires et à interroger les anciens. '' Un comportement de paix demande de la volonté. Alors, soyons volontaires ! Il demande de la persévérance. Alors, soyons persévérants ! Il demande de la franchise et le respect de l'autre. Alors, soyons francs et respectueux. Bref, ayons le courage de la paix '', mobilisait-elle soutenant qu'il '' y va de notre avenir en tant que peuple et en tant que Nation ''.

Aude Assita Konaté

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.