Donatien Robé perçoit des intentions opportunistes derrière la revendication de Soro et de certains députés

CNI GRATUITE CE COMBAT CITOYEN ET RÉPUBLICAIN NE DOIT PAS ÊTRE MENÉ AVEC DES PERSONNES SANS CONVICTIONS

Je refuse les mots de compassion et de réconfort de celui qui a donné consciemment le gourdin à mon bourreau pour me faire mal. Ce n'est pas de la rancune mais l'expression de mon manque de confiance. En avril 2013, le parlement ivoirien a autorisé le président Ouattara à gouverner par ordonnances. En juin 2014, en conseil des ministres, ce même président de la République a signé une ordonnance portant modification de l'article 901 du code général des impôts instaurant le caractère onéreux de la carte nationale d'identité. Le coût est de 5000 fcfa. En décembre 2014, les députés ratifient cette ordonnance. D'où vient-il qu'en juin 2019, certains de ces députés, le président du parlement d'alors en tête, qui ont voté cette ratification, dénoncent le caractère onéreux de la CNI ?

En conflit ouvert avec les anciens amis, et voulant gêner une réunion internationale en l'occurrence celle de l'APF, par opportunisme, des députés et un opposant multiséculaire, organisateurs d'un meeting politique, glissent la question de la CNI dans l'ordre du jour, alors même q'un seul d'entre eux n'a eu à faire la moindre déclaration publique depuis que le débat populaire sur le sujet a pris forme en mai 2019. Si certaines personnes se sont laissées manipuler, nous autres, refusons la manipulation.

Le président Ouattara gouverne mal, selon moi. J'estime qu'on peut raisonnablement aujourd'hui s'opposer à lui, le critiquer, tout en étant honnête avec le peuple de Côte d'Ivoire. Aussi, est-il besoin de rappeler que les Ivoiriens attendent impatiemment les raisons de la ratification de cette ordonnance anti-sociale, et du mutisme de ces députés en 2014 sur le coût de la CNI. Enfin, il est bien entendu, même mis en minorité, que je dénoncerai toujours les combats nourris par des intérêts personnels et claniques en lieu et place des convictions fortes.

Donatien Robé, président de la Côte d'Ivoire sociale 

COMMENTS

  • Dao Moustapha (non vérifié) 19.10.2019, 2:51 am

    Voilà ce que je pourrai accepter comme opposant et non des personnes versatiles doublées d incohérences...
    Il faut savoir être logique dans son opposition et dans les critiques ce qui n est pas le cas pour monsieur Soro et ses laudateurs ainsi que la majorité de l opposition ivoirienne et celà est malheureux !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.