Guillaume Soro, ancien président de l’Assemblée nationale est un homme totalement désemparé ces jours-ci. A côté du mandat d’arrêt international qui pèse sur lui, ses plus fidèles lieutenants ont décidé de le lâcher. Ainsi, après la député Trazéré Olibé Célestine, présidente de son groupe Parlementaire qui a tourné le dos au président du GPS, Méïté Sindou, celui-là même qui fut le président du comité d’organisation de son retour manqué à Abidjan est lui aussi sur le point le lâcher. L’information émane du magazine Jeune Afrique dans son édition qui sera dans les kiosques à partir de ce lundi 24 février 2020. Selon cet hebdomadaire, les rapports entre Guillaume Soro et son homme lige Méité Sindou sont exécrables au point où Soro refuse même de le recevoir. Le motif de ce désaccord qui pue le divorce réside dans le fait que l’ancien porte-parole de Soro à la Primature veut convaincre son ancien patron à l’effet de renouer le fil du dialogue avec le président Alassane Ouattara et le RHDP. Toujours à en croire le journal panafricain, si les choses restent en l’état, Méité Sindou pourrait alors officialiser son divorce d’avec son ancien patron. Comme on peut le voir, après le départ de Trazéré, si Méité Sindou aussi quitte le navire Soro, l’on peut dire GPS de Guillaume Soro est sur le point de perdre totalement le réseau sans possibilité de le retrouver Caleb Özil

COMMENTS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.