.

Exclusif : D'autres révélations sur les contacts de l'aide de camp de Soro

Exclusif : D'autres révélations sur les contacts de l'aide de camp de Soro
Publié le: 7 mai 2022
Amado SONDÉ pris la main dans le sac

Temps de lecture : 2 minutes 

 

Voici le billet d'avion de Abdoulaye Fofana
Voici le billet d'avion utilisé par Abdoulaye Fofana 

 

Abidjan, le 7 mai 2022 (infoplus.ci)-Comme infoplus.ci l'a annoncé, voici le billet d'avion utilisé par Abdoulaye Fofana alias Amado (C'est Amado et non Amadou) SONDÉ. Sur la copie de ce billet que nous avons pu nous procurer, nous constatons que l'aide de camp de Guillaume Soro, ancien président de l'Assemblée nationale, a quitté l'aéroport international de Genève le 26 mars 2022 à 16h55 à bord d'un vol de Royal Air Maroc immatriculé AT 931. L'avion a atterri à l'aéroport Mohamed V de Casablanca à 19h45. Il a décollé de Casablanca le 26 mars à 22h50, toujours à bord de Royal Air Maroc immatriculé AT 545 pour le Burkina, précisément à Ouagadougou où il a atterri, le 27 mars à 1h20 du matin. Abdoulaye Fofana alias Amado SONDÉ a séjourné pendant quelques temps dans la capitale Burkinabè et s'est rendu, par la suite, dans un autre pays limitrophe pour y rencontrer des complices proches de la galaxie soroïstes.

 

"Abdoulaye Fofana alias Amado SONDÉ s'est rendu, outre Ouaga, dans un autre pays limitrophe pour rencontrer des pro-Soro" 

 

Lama Fofana, ex-instructeur de l'école de gendarmerie est en fuite
Lama Fofana, ex-instructeur à l'école de gendarmerie d'Abidjan, complice, est en fuite 

 

Entre le 27 mars et sa venue à Abidjan, il s'est passé presque 2 mois au cours desquels Fofana affinait sa stratégie sur instruction de son mentor. Infoplus va retracer, dans les moindres détails, ses mouvements, les personnes contactées et vous livrera le véritable motif de son retour en catimini. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'en Côte d'Ivoire, Abdoulaye Fofana alias Amado SONDÉ a été pisté pendant tous ses mouvements. Il a été pris, mardi 3 mai 2022 à Abidjan, la main dans le sac, avec ses complices aux desseins inavoués. Selon nos sources d'informations, tout porte à croire qu'il agissait pour le compte de son patron. Il nous a été révélé qu'en août 2020, soit deux mois avant la présidentielle d'octobre 2020, il était en contact avec Lama Fofana, ancien instructeur de l'école de gendarmerie de Cocody pour une opération de déstabilisation des institutions ivoiriennes. Lama Fofana a pris la fuite, quand les arrestations ont débuté après la présidentielle. Sous une fausse identité, il s'est réfugié au Mali où il s'y trouve toujours. Nos sources d'informations sont formelles : "ils seront tous pris un à un. Qu'ils soient ici ou ailleurs".

Yves TAPÉ