Ouattara milite pour le renouvellement de la classe politique

Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a réaffirmé son désir de voir une nouvelle génération diriger la Côte d’Ivoire. Il l’a fait savoir au cours de la conférence de presse de clôture de sa visite d’Etat, qu’il a tenue le samedi 28 septembre 2019, à Dimbokro. Interrogé sur le vœu qu’il avait émis de voir une nouvelle génération prendre les rênes du pays, Ouattara a déclaré : « Je suis pour le transfert du pouvoir à une nouvelle génération. Je pense qu’à un certain âge, il faut penser à aller se reposer ». Le chef de l’Etat réitérait ainsi son souhait de voir les « éléphants » de la vie politique ivoirienne que sont Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et lui-même, à passer la main. D’ailleurs, Ouattara avait laissé sous-entendre, le 6 août 2019, que c’est pour mettre en congé les « anciens » et favoriser ainsi l’arrivée aux affaires de la nouvelle génération, qu’il entendait procéder à une modification de la Constitution. Interrogé sur ce projet de révision de la loi fondamentale, il a indiqué qu’il ne s’agit guère de tripatouiller la Constitution, comme le laissent croire ses adversaires.« Tout le monde sait qu'Alassane Ouattara n'est pas un tripatouilleur de la Constitution», a-t-il déclaré, amusé. Il a indiqué que rien n’a été arrêté s’agissant d’une éventuelle révision de la loi fondamentale. Il a, par ailleurs, assuré que si cette modification devait avoir lieu, elle se ferait dans les règles de l’art et surtout en fonction des réalités du moment. « Cela tiendra compte de l’évolution », a en effet soutenu le chef de l’Etat. Avant cette conférence de presse, Ouattara a animé un meeting de clôture de son séjour dan la région du N’zi, au stade Koné Samba Ambroise de Dimbokro. En présence d’une foule immense, il a appelé les populations à entretenir la cohésion en cultivant la diversité, qui est une caractéristique de la ville de Dimbokro. Evoquant la prochaine élection présidentielle prévue pour 2020, il a indiqué qu’elle sera l’occasion de confronter le bilan de sa gouvernance à celui de ses adversaires. Pour rappel, Alassane Ouattara a démarré, le mercredi 25 septembre 2019, une visite d’Etat dans la région du N’zi, qui l’a mené successivement dans les départements de Koussi-Kouassikro, Bocanda puis Dimbokro. La visite s’est achevée par un ultime meeting dans cette dernière cité, qui est également sa ville natale.

Nadia YORO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.