Ce n'est plus le grand amour entre le président du Pdci, Henri Konan Bédié et son homologue du Fpi, Pascal Affi N'guessan. Un désamour qui prend sa source dans la trahison du leader du Pdci. Alors qu'il avait scellé une alliance avec Affi N'guessan, Bédié s'est précipité dans les bras du Fpi tendance Laurent Gbagbo en vue de tisser une autre relation. Cette démarche aurait été salutaire en d'autres circonstances. Seulement voilà ! Au sein du Fpi, il y a deux tendances. L'une est dirigée par Affi N'guessan, reconnu par la justice comme le président légal du Fpi et l'autre est emmenée par Laurent Gbagbo, ex-chef d'Etat. Gbagbo avait tenté d'obtenir d'Affi sa démission du Fpi, en vain. Se sentant humilié alors qu'il avait obtenu un rendez-vous à Bruxelles avec Gbagbo, le président du Fpi a dû rebrousser chemin. 

Blessé par l'attitude de Gbagbo et certains de ses proches, Affi s'est braqué et a dénoncé une tentative d'humiliation à Paris. Depuis lors, le Fpi paraît irréconciliable. C'est dans un tel contexte que Bédié a rendu visite à Gbagbo, le légitimant. De facto, il délégitime Affi avec lequel il était pourtant en alliance. Coup dur pour le patron du Fpi qui n'a pas hésité à attaquer Bédié. Et depuis lors, c'est gâté entre le Pdci et le Fpi pro-Affi. 

Reine MELEDJE 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.