Après les autorités ivoiriennes, l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire est depuis quelques temps la cible des cyber-activistes de l’opposition qui l’accablent sans aucune preuve de plusieurs travers et accusations. Ce jeudi 23 janvier 2020, dans un communiqué diffusé sur la page officielle de l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire, SEM Gilles Huberson a fait une sévère mise en garde aux colporteurs de fausses nouvelles et menace au cas échéant, de les traduire devant les juridictions ivoiriennes et françaises. « Des accusations mensongères et gravement diffamatoires ont été récemment diffusées sur Twitter et sur un compte Facebook à mon encontre. Ces propos inacceptables et pénalement repréhensibles tant en France qu’en Côte d’Ivoire visent, au-delà de ma personne, à s’en prendre à la France. J’entends, le cas échéant, y apporter les suites qui s’imposent, y compris judiciaires », a mis en garde le diplomate français en poste à Abidjan. Notons que la plupart des attaques sur les réseaux sociaux de l’Ambassadeur de France proviennent de proches de l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro aussi bien basés en France qu’en Côte d’Ivoire. Déboussolés par les déboires de leur mentor, ceux-ci ont décidé de s’attaquer au diplomate français qu’ils accusent de mutisme face à la procédure judiciaire engagée par l’Etat de Côte d’Ivoire contre Guillaume Soro accusé de blanchiment de capitaux et de vouloir attenter aux institutions de la République. Si donc le diplomate français décide de porter cette affaire devant les juridictions, beaucoup de pro-Soro seront arrêtés aussi bien en France qu’en Côte d’Ivoire. Affaire à suivre. Caleb Ozïl

COMMENTS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.