Chasser le naturel, il revient au galop. Avec le temps, l’on se rend véritablement compte que le recours aux armes est inscrit dans l’ADN de l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Kigbafori Soro. Et sur ce point, l’ancien président Laurent Gbagbo n’a pas eu tort d’affirmer que Soro ne peut rien être en dehors des armes. L’on a encore en mémoire que dans le courant du mois de décembre, les autorités ivoiriennes ont affirmé avoir déjoué un projet insurrectionnel pour lequel un mandat d’arrêt a été d’ailleurs émis contre Guillaume Soro. En effet, prétextant de son retour au pays après un long séjour en Europe, l’ancien chef rebelle avait fomenté un funeste projet de renverser le régime d’Abidjan avec la coordination opérationnelle de ses hommes qui étaient sur place et dont beaucoup ont été également cueillis et mis en détention. Et bien, deux mois seulement, Soro rêve à nouveau de prendre les armes pour renverser Ouattara. Cette fois-ci, il ne s’en cache plus. Sous le couvert d’un rassemblement ce samedi 15 février à la Place Trocadéro à Paris, ses partisans ont officialisé cette volonté de faire changer la nature des institutions en Côte d’Ivoire par les armes. Un des orateurs qui a été d’ailleurs le plus applaudi a dit tout haut ce que Soro dit tout bas chaque matin, quand il se rase « Bientôt, nous chasserons le régime de Ouattara. Je vous en fais la promesse. Nous chasserons Ouattara du pouvoir par la force des armes parce que nous avons l’expertise de la guerre », voilà qui est clair. Aussitôt après cet aveu, s’étant rendu compte qu’un des leurs a dévoilé leur stratégie, les officines de Soro ont produit un communiqué pour se désolidariser de cet orateur qui s’est présenté comme militaire et qui revendique même son appartenance à l’ex rébellion pour avoir combattu dans plusieurs contrées du pays. Mais ce communiqué ne saurait dédouaner Soro car cette activité a été planifiée et préparée depuis longtemps. Un quidam ne saurait donc s’inviter dans un meeting de cette nature et raconter n’importe quoi. D’ailleurs des conseillers spéciaux de Guillaume Soro comme le sulfureux Franklyn Nyamsi et Alphonse Soro qui étaient à ce meeting ont aussi applaudi cet orateur. Maintenant que Soro et ses hommes ne font plus de mystère sur leur volonté de toujours recourir aux armes, que fera le régime d’Abidjan et les pays dans lesquels les pro-Soro organisent des activités pour menacer de renverser un régime démocratique ? Caleb ÖZIL

COMMENTS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.