Soro a été humilié encore

C'est désormais clair ! Le député Guillaume Soro a été démis de ses fonctions de vice-président de l'Assemblée parlementaire francophone ( APF). François Paradis, président sortant de l'APF l'a annoncé officiellement, ce vendredi 5 juillet 2019 à l'ouverture de la 45ème session de l'APF qui se tient au siège de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire. Cette annonce sonne comme une double humiliation pour l'ex-président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro, en disgrâce avec le pouvoir abidjan. C'était prévisible. 

À Rabat au Maroc, Soro avait été interdit d'accès de la salle des travaux de l'APF, qui préparait cette 45ème session. Ses communicants s'étaient fendus de plusieurs communiqués, niant l'évidence et avaient annoncé une victoire qui n'en était pourtant pas une. Ils avaient présenté Soro comme un chevalier ayant ridiculisé la délégation ivoirienne. Que non ! Le mensonge a beau duré, il finit par être rattrapé par la vérité. Aujourd'hui, avec cette annonce officielle, l'on comprend aisément que les Soroistes étaient dans la manipulation. Non seulement il ne peut être candidat, en dépit de la saisine, par ses soins d'un cabinet d'avocats, mais il a perdu son poste. Sanction suprême, son principal ennemi, Amadou Soumahoro, pourrait présider l'APF. 

Sachant que les carottes sont cuites pour lui, le député de Ferké qui revendique un statut de chômeur a disparu des écrans radar. Absent de la Côte d'Ivoire, Soro a également perdu la bataille judiciaire qu'il a engagée à Paris. Des langues indiquent qu'il a même été sommé de payer une amende. Vrai ou faux ? Difficile de l'affirmer. Toujours est-il que le natif de Kofiplé constate que la diplomatie est un art, une discipline rigoureuse qui a ses règles. À Rabat, aucun officiel marocain ne l'a reçu. Il est allé en fanfare, il est revenu sur la pointe des pieds. Ses communicants sur la toile ont également disparu, constatant que la guerre est perdue. 

Aujourd'hui, ils jettent leur dévolue sur un meeting ce samedi 6 juillet au stade d'Anono pour un ultime baroud d'honneur. Avec cette double humiliation, Guillaume Soro doit comprendre que la gestion d'un État ne saurait s'accommoder de petits arrangements. Lui qui aspire à gérer la Côte d'Ivoire devrait le savoir. 

Reine MELEDJE 

COMMENTS

  • Koné (non vérifié) 16.10.2019, 7:43 pm

    Très bien fait pour lui. Il saura désormais que dans la vie, la patience est un chemin d'or. Il saura également que sans son Excellence le Président Allassane Ouattara, il n'est absolument rien.aussi bien au niveau national qu'international.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.