Dans une déclaration diffusée sur la toile, le lundi 19 août 2019, l’ex-ministre de la Communication, Affoussiata Bamba Lamine, relance le débat sur la nationalité. Insidieusement. Elle donne, en effet, le sentiment de vouloir prolonger l’écho que les récentes déclarations du président du Pdci sur la question identitaire, ont eu sur la scène politique nationale, De fait, elle dresse son arbre généalogique en commençant par dire : « Je suis née d’une mère « KÔYAGA » et d’un père « Odiennéka » ». Le disant, elle laisse sous-entendre qu’elle est « ivoirienne de père et de mère ». Et comme si cela ne suffisait pas, elle ajoute : « Du côté de ma mère : ma grand-mère maternelle est née à Oussougoula de la famille des KARAMOKO, dans le département de Mankono, région du BÉRÉ. Sa mère est de Oussougoula et le père de ma grand-mère, donc mon arrière grand-père Lacina Karamoko est l’un des membres fondateurs de Oussougoula… ». Autant de précisions sur ses origines, comme pour laisser sous-entendre qu’elle est née de « père et de mère, eux-mêmes ivoiriens de naissance », comme le mentionnait la Constitution de 2000, au titre des conditions d’éligibilité à l’élection présidentielle. Pourquoi donc Affoussiata Bamba, en vient-elle subitement à parler de ses origines ? En dressant ainsi son arbre généalogique, elle laisse supposer que quelqu’un veut lui dénier sa citoyenneté ivoirienne, comme le faisaient certains « gardiens de la nationalité », qui avaient pignon sur rue sous le régime Gbagbo. Aussi en vient-elle à décliner sa généalogie, comme pour montrer patte blanche. Sa démarche pourrait également laisser penser qu’elle remonte à ses origines pour affirmer son « ivoirité » et, le faisant, passer un message insidieux du genre : « Moi, je suis ivoirienne, comme en témoignent mes origines. Et toi ? ». En cela, cette sortie d’Affoussiata Bamba pourrait réveiller les vieux démons, vu qu’elle prolonge la polémique sur la nationalité relancée, depuis quelque temps, par le président du Pdci, Henri Konan Bédié. On pourrait la soupçonner d’avoir choisi de jouer une partition bien huilée, elle qui s’est affichée ces derniers temps comme la courroie de transmission entre Bédié et Guillaume Soro, dont elle se réclame. En jouant au saltimbanque sur cette corde sensible qu’est la question identitaire, Affoussiata Bamba veut-elle insinuer qu’elle renie ainsi le combat qu’elle a mené aux côtés de la rébellion des Forces nouvelles, dont elle fut la porte-parole à un moment donné ? Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’en embouchant la même trompette que ceux qui, hier, proclamaient « l’Ivoirien de souche multiséculaire », elle délégitime le combat de Soro, lequel disait avoir pris les armes contre l’ivoirité. Autrement dit, contre ceux qui trouvaient douteuse la nationalité ivoirienne d’une frange de la population de Côte d’Ivoire.

Nadia YORO

COMMENTS

  • Anonyme (non vérifié) 13.11.2019, 4:11 pm

    C'est pathétique, elle oublie beaucoup de chose en disant haut et fort qu'elle est ivoirienne

  • Stevodog (non vérifié) 13.11.2019, 4:11 pm

    Acheter Viagra En Ligne Canada Priligy Precio En Venezuela Kamagra How To Use viagra Flagyl By Mail Acquistare Kamagra Orleans Generic Levaquin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.