Le président de la République, Alassane Ouattara, a pris une série de mesures lors de son adresse à la nation, lundi 23 mars 2020 pour stopper la propagation du Covid 19. Il en a profité pour déplorer l'incident qui s'est déroulé à l'Injs, jeudi 12 mars dernier. "Dans cette lutte que nous menons contre la propagation du COVID-19, notre principal ennemi sera l'indiscipline et le non-respect des consignes de prévention. (...) Je voudrais, à cet égard, condamner les actes d’indiscipline et les cas d’exception qui ont perturbé le démarrage des opérations de mise en quarantaine, à l’INJS, des ressortissants ivoiriens et des résidents permanents non ivoiriens à leur entrée sur le territoire ivoirien. Je voudrais réaffirmer que nous sommes tous égaux devant la loi et devant la maladie. Par conséquent, je n’accepterai pas que cela se produise à nouveau", a martelé Alassane Ouattara.

Ouattara rejoint Amadou Gon

On se souvient que dans cette épisode, des Ivoiriens rentrés de France, confinés à l'Injs, avaient bruyamment manifesté contre ce qu'ils qualifiaient de deux poids deux mesures. En effet, ces Ivoriens avaient dénoncé leur confinement alors que des personnalités ou leurs enfants, ayant pris le même vol qu'eux, sont rentrés chez eux. La ministre Anne Ouloto, qui s'est rendue à l'Injs en compagnie du ministre de la santé a déploré cette situation. Selon elle, le Premier ministre a exigé que ces Ivoiriens soient confinés chez eux au même titre que les personnalités et leurs enfants revenus de vvoyage. Le faisant, Amadou Gon Coulibaly montrait que nul n'est au-dessus de la loi d'autant que la mesure de confinement concernait désormais tout le monde dans les mêmes conditions, c'est-à-dire à domicile. Toute chose qui montre bien que le président de la République et son premier ministre sont en phase. Réagissant d'ailleurs à une interpellation d'un internaute sur sa page Facebook, Amadou Gon avait clairement indiqué qu'il n'a jamais donné l'ordre de libérer qui que ce soit. "Lorsque j'ai appris que certains voyageurs n'avaient pas respecté les mesures de mise en quarantaine prévues à leur arrivée à l'aéroport, j'ai immédiatement donné les instructions pour que les familles concernées prennent les dispositions nécessaires pour leur confinement à leur domicile", avait-il soutenu.

Cette convergence de vue entre le chef de l'État et le chef du gouvernement s'est traduite par la gestion coordonnée du plan de riposte contre le coronavirus avec l'OMS. Une réunion présidée par le Premier ministre a permis de dégager des pistes de solutions pouvant limiter la propagation du virus. En un mot, le président de la République et son Premier ministre sont sur la même longueur d'onde, contrairement aux rumeurs sur un prétendu désaveu distillées ici et là.

Aissata KONATE

COMMENTS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.