La cyberactiviste Zenab Ayoub est dans de beaux draps. Convoquée lundi 16 décembre 2019 relativement à ses accusations contre le pouvoir en place suite à la supposée tentative de meurtre contre Konaté Zié, proche de Soro, Zenab Ayoub s'est déculottée face aux policiers de la préfecture de police. Cuisinée par les policiers, elle a craqué avant de demander, à genoux et en pleurs, pardon. Elle a indiqué avoir été trompée par Konaté Zié. Bien avant, appelée à justifier sa nationalité ivoirienne par la présentation d'un certificat de nationalité et le décret de naturalisation, puisqu'elle a une carte d'identité, Ayoub Zenab a indiqué avoir perdu ses documents dans un incendie de son domicile. Les policiers l'ont relâchée et lui ont demandé de revenir le jeudi 19 décembre avec les documents demandés.

Jeudi 19 décembre, point de Ayoub Zenab. Elle simule une maladie et refuse de se présenter à l'audition. Dimanche 22 décembre, elle est refoulée à l'aéroport international Félix Houphouët Boigny de Port Bouet. La cyberactiviste tentait de prendre la tangente avec un passeport guinéen. Aujourd'hui, elle est attendu à la préfecture de police avec les documents demandés.

 Aissata KONATE 

COMMENTS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.