La polémique sur le nombre de morts à Duékoué est relancée

Polémique sur les 800 corps de Duakoué Un livre témoignage publié Goré Bi, alias Saint Tra Bi, vient de sortir un livre témoignage « Duékoué : La vérité interdite ». La dédicace de cette œuvre a eu lieu Jeudi 20 Juin dernier à l’hôtel Novotel-Plateau. Dans cette œuvre de 168 pages divisée en 8 chapitres, l’auteur donne des explications sur l’histoire des Dozos à duékoué, de la présence des miliciens au quartier Carrefour de Duékoué, , revient sur les attaques de Petit duékoué et de Guitrozon et la situation sécuritaire dans cette zone en janvier 2011. Dans cet ouvrage, Saint Tra bi informe aux pages 37 et 38 que en mars 2003 des miliciens en provenance de Guiglo ont massacré 128 personnes. Sur leur chemin, ils ont créé désolation. La polémique sur le nombre de personne assassinée lors des évènements de 2010-2011 a été abordé dans ce livre. Témoin des faits, Saint Tra bi dit avoir dénombré 266 corps et non 800 corps comme le font croire de nombreux partisans de Laurent Gbagbo. L’information de 800 corps est parti d’u infirmier travaillant dans une ONG installée à la mission catholique. A-t-il eu des preuves pour avancer un tel chiffre ? « Calme toi cher frère, chacun se bat à son niveau » est la réponse de l’infirmier lorsqu’il a été interrogé. Ces corps 266 au total étaient composés d’autochtones et d’allogènes. Ils ont été mis dans trois fosses communes. Une vers la rive Guémon et les deux autres au quartier Carrefour. A travers cette œuvre, Saint Tra bi veut contribuer à la manifestation de la vérité. Il reste convaincu que son livre va contribuer à la réconcilier des Ivoiriens

Reine MELEDJE 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.