.

FDFP : Le Ministre du budget désavoue Joël N'guessan

FDFP : Le Ministre du budget désavoue Joël N'guessan
Publié le: 22 août 2021
Joël N’guessan a été désavoué

Le ministère du Budget a désavoué le président du Conseil de gestion du Fonds de développement de la formation professionnelle (Fdfp), Joël N’guessan, qui avait suspendu, le 19 août 2021, le secrétaire général, Ange Léonid Barry Battesti. Dans un courrier adressé à Joël N’guessan, le ministre du Budget a invité le conseil de gestion à réintégrer le Secrétaire général dans ses fonctions. Cette décision du ministre Budget est soutenue également par le ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle. Il est reproché à Joël N’guessan de n’avoir pas respecté les procédures de fond et de forme dans la gestion du dossier du Fdfp. D’une part, selon les décisions de Joël N’guessan lui-même, sur les 12 administrateurs qui constituent le conseil de gestion, seulement 5 auraient approuvé la suspension du Secrétaire général du Fdfp. Donc, logiquement, 7 ont refusé de donner quitus. Or, sur les 5 qui auraient approuvé, certains ont indiqué n’avoir pas donné l’autorisation d’une telle suspension.

 

"Les graves erreurs de Joël N’guessan" 

 

D’autre part, le secrétaire général du Fdfp est nommé par décret sur proposition du ministre de l’Enseignement supérieur et de la formation professionnelle. Dans ce cas précis, c’est Joël N’guessan lui-même, en sa qualité de président du conseil de gestion, qui a pris la mesure de suspension. Il aurait été un peu crédible s’il nommait comme intérimaire un membre du conseil de gestion fiché dans l’organigramme. Que non ! le président du conseil de gestion a nommé au poste de secrétaire général par intérim son conseiller spécial, Assane Ouattara, qui n’a aucune fonction officielle dans l’organigramme du Fdfp.

En ce qui concerne la question de fond, il faut savoir que l’inspection générale de l’Etat est rattachée à la Présidence de la République. Ce qui sous-entend que ses rapports sont directement destinés à la Présidence. Tous les Directeurs généraux suspendus l’ont été sur la base d’un rapport d’audit à partir duquel une décision a été prise par la Primature. En violant la procédure de suspension, Joël N’guessan a rendu de facto sa décision nulle et de nul effet. D’où l’injonction qui lui a été faite de suspendre sa décision.

 

"Nous allons rétablir l'ordre..." 

 

Ange Léonid Barry Battesti a été rétabli dans ses droits
Ange Léonid Barry Battesti a été rétabli dans ses droits 

 

Le Secrétaire général du Fdfp que nous avons pu contacter, ce dimanche 22 août s’est réjouit de la décision de ses ministres de tutelle. « Je me réjouis que la Côte d’Ivoire soit un pays organisé avec des institutions crédibles. Nous savons d’où nous venons et si le Président de la République et ses ministres ont pu rétablir l’ordre dans ce pays, tous les responsables ont le devoir de les accompagner par le respect des règles et des procédures en matière de gestion et de bonne gouvernance. Au niveau du développement et du financement de la formation professionnelle par le FDFP, je m’emploierais à matérialiser sa vision et son ambition. En ce qui concerne le déplorable épisode que le FDFP a vécu, par respect pour le chef de l’Etat, par respect pour mes Ministres de tutelle et pour le gouvernement, je m’étais muré dans le silence. Aujourd’hui, investi de la confiance de ma tutelle et fort de cela, je vais rétablir l’ordre et remettre toute l’équipe du FDFP au travail », a-t-il indiqué.

Joint par téléphone pour en savoir plus sur l'affaire, Joël N’guessan a été clair : "Je n'ai reçu aucun courrier officiel. Quand je recevrai un courrier, je réagirai" 

Source : lavenir.ci

Les titres sont de la Rédaction