SORO K. Guillaume : Nous on est la. On est dans la garde du President, à la maison. On est fans la garde au palais. On est positionné un peu partout

Interlocuteur : Tu as des gens surs ?

SORO K. Guillaume : Ne t'inquiète pas pour çà. Mais les 8400 et puis d'autres jeunes. On a l'armée.

Interlocuteur : Dans les 8400, il y a un noyau qui est content de ce qu'il a touché. Il va reste peut être fidèle au Président ?

SORO K. Guillaume : Oui non. Oui il y'a quelques uns. Mais il ne peut pas. Moi même je me suis remis en cause. J'ai essayé de poser des questions. James à essayé. Il a fait un tour. Les gens n'ont pas bougé.

Interlocuteur : Tu penses que tous ces gens là, le jour J ils vous seront fidèles ?

SORO K. Guillaume : Il vont bouger. Il vont basculer. Il y aura quelques uns, les pro IB qui ne seront pas avec nous...Dans ce genre d'action c'est la puissance de feu qui rallie tout le monde.

Interlocuteur : Et comment tu vois les choses. Vous commencé par Bouaké. Vous bloquez Bouaké ?

SORO K. Guillaume : Non non non. On ne va pas commencer labas. Moi j'ai besoin que. J'ai essayé de passer en revu les gens. Les gens sont, les gens sont, non il ne faut pas croire hein. Les gens sont très, le gens sont très sereins hein. C'est qui les calmons.

Interlocuteur : hummm

SORO K. Guillaume : hoooo Parce que bon On veut que ça tombe dans une période assez intéressante. Il ne faut pas que ce soit du n'importe quoi. Les gens sont très très, ils sont sereins

Interlocuteur : Parce que il ne faut pas que ça parte n'importe quand. Parce que sinon

SORO K. Guillaume : voila c'est ça. Ils sont sereins. Ils sont sereins. Interlocuteur : pour toi le bon moment ce serait quand ?

SORO K. Guillaume : Non moi on a la télécommande. On a la télécommande. C'est pourquoi ce qui va se faire en amont, les communications qui vont bien discréditer le régime et tout ça. Mais moi je retiens que j'ai un délai à ne pas dépasser d'un an.

Interlocuteur : Et les pro GBAGBO. Tu penses que tu auras tellement besoin d'eux ou pas ?

SORO K. Guillaume : Non c'est à dire que, les pro GBAGBO. Je ne veux pas avoir de, d'advers, je ne veux pas avoir de, comment On dit ça.

Interlocuteur : qu'ils se retournent contre toi. Que au minimum ils ne bougent pas.

SORO K. Guillaume : Qu'ils ne bougent pas.

Inyelocuteur : Bon SORO K. Guillaume : Et puis comme ils sont encore, on redoute qu'ils fassent du sabotage. Au minimum qu'il ne bougent pas. Ça c'est, en fait il fait minimiser les coûts humains, le sang tout ça

Interlocuteur : C'est clair, c'est clair

SORO K. Guillaume : Tu vois. Sinon si après on doit s'entretuer entre nous , tout ca la, ça va être, ça va s'enliser.

Interlocuteur : Et les comezones qui eux ont pas. Ont une bonne situation aujourd'hui. Comment ils auraient...

SORO K. Guillaume : Non il n'y a pas de comzones. A part djakaridja, les comezones ne vont pas réagir...Sinon, sinon, non, non. Ils essaient de récupérer les comzones mais ça ne marche pas. On les a infiltré. Tout ce que on dit à un comzone je suis informé. Ils ont réussi à récupérer un comezone sur les 10.

Interlocuteur : un seul ?

SORO K. Guillaume : Sur les 10.

Interlocuteur : Tu as ton noyau. Les wattao et tout ça.

SORO K. Guillaume : Wattao, mougou, shérif, vetcho, tout ceux la sont la. Loss , fofié

Interlocuteur : ils ne sont pas coupés de la base comme il se sont enrichis. Ils ne se sont pas coupés de la bas ?

SORO K. Guillaume : Non ça va. Ça va, ça va. Je crois que c'est ce que les gens espéraient. Mais ça va.

Interlocuteur : ok. Donc il faut accélérer les ...la fracture politique se fasse. La fracture politique. Que le peuple se range de ton côté. C'est vrai que ce sera beaucoup plus facile.

SORO K. Guillaume : humhumm

Interlocuteur : Il faut quand même faire attention à la communauté internationale. Donc il faut que ce soit une espèce de mutinerie généralisée dont tu n'es pas l'instigateur. Et que toi tu sois un recours en disant moi je suis capable de calmer tout le monde. Il faut calmer tout le monde. Il faut que tu trouves des hommes de pailles à mettre dans une espèce de gouvernement de transition. Pour que toi après tu puisses aller à l'élection. Parce que si tu prends la tête tout de suite

SORO K. Guillaume : Non je ne peux pas

Interlocuteur : voila

SORO K. Guillaume : on va regarder la situation. On va regarder la situation si elle est favorable à une insurection populaire tant mieux. Tu vois ce que je veux dire.

Interlocuteur : hummm

SORO K. Guillaume : Voilà. Et comme on va apprécier la situation au fur et à mesure.

 

COMMENTS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.