.

Interpellé, Lida Kouassi répond à Gbagbo

Interpellé, Lida Kouassi répond à Gbagbo
Publié le: 10 mars 2021
Lida Kouassi Moïse n'en démord pas

Alors qu'il avait tenu des propos "xénophobes" en pleine campagne, Lida Kouassi Moïse, ancien ministre sous le régime de Laurent Gbagbo a remis le couvert. Sur sa page Facebook, ce mercredi 10 mars 2021, il est passé outre l'interpellation de son mentor, Laurent Gbagbo qui s'était désolidarisé de ses propos. Lida s'était offusqué pendant la campagne contre la candidature de Abdoulaye Kouyaté, député sortant, invitant les Dida à choisir un autochtone, en l'occurrence lui-même. Des propos jugés graves par la Commission électorale indépendante (Cei), qui l'avait aussi interpellé. Ci-dessous une nouvelle réaction de Lida, qui finalement perdu les législatives à Lakota. 

"Mes nouveaux détracteurs qui qualifient mes propos de tribalistes et d'exclusionnistes, ne sont pas conséquents. Ils ont même osé écrire que "le Fpi ne saurait tolérer ces propos qui sont de nature à le mettre en porte-à-faux avec son idéal de société". De quel idéal de société parlent-ils ? De celle où le "vivre ensemble" reste cantonné au Sud, et où le Nord reste fermé aux autres concitoyens ? Heureusement que la grande majorité de nos compatriotes du Nord a bien saisi la pertinence de mon propos et, subséquemment, la vacuité de ce nouveau procès, intenté encore contre Lida. J'exhorte donc instamment mes détracteurs à avoir le courage de m'affronter dans un débat contradictoire à la télévision nationale sur cette question d'intérêt général. Rien que pour me confondre ou permettre aux ivoiriens d'apprécier les arguments des uns et des autres. Au lieu de cela, ils tentent vainement de faire passer le sonneur d'alerte pour le coupable, et, tentant vainement de me livrer à la vindicte populaire, ils agitent un prétendu désaveu du Président Gbagbo !"

Lida Kouassi Moïse 

NB : le titre et le chapeau sont de la Rédaction