Info continue

.

Exclusif : Ces factures CIE-SODECI impayées de Soro

Exclusif : Ces factures CIE-SODECI impayées de Soro
Publié le: 16 janvier 2022
Soro a du souci à se faire

Temps de lecture : 3 min

Abidjan le 16 janvier 2022 (Infoplus.ci)-L'information émane d'une source bien introduite au sein du Groupe CIE-SODECI. L'ancien président de l'Assemblée nationale ne payait pas ses factures CIE-SODECI. Et ce sont plusieurs dizaines de millions qu'il doit à ces compagnies d'électricité et de distribution d'eau potable en Côte d'Ivoire. L'affaire remonte au temps où il occupait encore la Primature. Soro n'a jamais payé ses factures et le groupe CIE-SODECI n'a jamais osé en parler. Devenu président de l'Assemblée nationale, il a continué d'utiliser l'eau et le courant sans jamais débourser un sou. Même dans sa cour familiale à Ferké, apprend-on de source proche de sa famille, il n'y a plus d'électricité. "C'est la maison de son défunt père. Dans son village à Lafokoha, les arriérés des factures d'eau et d'électricité sont pendantes. Il s'agit de plusieurs centaines de milliers de francs cfa", révèle notre source d'information. Dans sa résidence de Bouaké, il y a des impayés qui l'attendent. "Dans la propre maison de Soro à Bouaké et dans son village, les factures ne sont pas payées depuis de nombreuses années. Quand il était aux affaires, il ne payait jamais ses factures d'eau et d'électricité dans ses nombreuses résidences en dépit de la perception des indemnités compensatrices qu'il percevait", ajoute notre interlocuteur. Ce qu'il faut savoir, sous le président Ouattara, chaque personnalité paie ses factures. Ils perçoivent une indemnité pour cela. Et malgré les indemnités perçues, l'ancien député de Ferké n'a jamais payé ses factures. 

 

Habitué à vivre dans la facilité 

 

En effet, Guillaume Soro a toujours été l'enfant chouchou des système auxquels il appartient. Nourri et blanchi par l'argent de la rébellion et plus tard du contribuable ivoirien, il a toujours aimé vivre au crochet de l'Etat. Pour preuve, il a réclamé au gouvernement du président Ouattara une résidence achetée avec l'argent du Trésor public. N'eût été la vigilance d'un agent comptable du Trésor public, cette résidence, située à Marcory résidentiel et qui appartenait à une haute personnalité beninoise, serait dans l'escarcelle de Soro. Une société immobilière montée par ses proches était en train de faire les documents pour mettre son nom sur la résidence. Cette société a été démasquée et les auteurs du forfaits dénoncés. 

"Plutôt que de vouloir déstabiliser la Côte d'Ivoire par le financement d'une campagne de propagande, il gagnerait à payer ses factures. Et dire qu'un tel monsieur donne des leçons de bonne gouvernance !" a relevé une autre source au fait du dossier. En tout cas, une fois qu'il aura vidé son contentieux avec le pouvoir d'Abidjan, il devra payer ses factures.

Yves TAPÉ