Info continue

.

CI: Une conversation de Soro et ses amis dont Konaté Sidiki dévoilée

CI: Une conversation de Soro et ses amis dont Konaté Sidiki dévoilée
Publié le: 4 janvier 2022
Soro reste toujours dans la belligérance et la manipulation

Temps de lecture : 1 min

Abidjan le 4 janvier 2022 (infoplus.ci)-Une conversation de l’ex-président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro et ses collaborateurs a été dévoilée, lundi 3 janvier 2022. C’est un groupe de discussion dans lequel le cercle restreint de Soro donne des stratégies pour attaquer le pouvoir du président Ouattara sur les réseaux sociaux sans se faire repérer par la Police de lutte contre la cybercriminalité. « J’ai vu des contacts à la Plcc (Police de lutte contre la cybercriminalité). Ils se dotés d’équipement capable d’identifier la provenance de n’importe quelle publication facebook : ip, adresse, info du propriétaire de la connexion internet. Tous les avatars doivent impérativement utiliser des Vpn », déclare un participant à la conversation. L’identité de ce dernier, bien que masquée, sera dévoilée par des indices fournis par Moussa Touré, directeur de la communication de Soro. « Bien reçu patron. Message également reçu d’une autre source », lâche Moussa Touré, suite à la première réaction.

 

Conversation

 

Ça ne fait donc l’ombre d’aucun doute que le premier intervenant est Guillaume Soro lui-même, puisque Moussa Touré répond : « bien reçu patron ». Et à Soro d’ajouter : « urgence de s’exécuter. Demander aux autres d’installer des Vpn ». Moussa Touré répond encore : « Ok patron ». Ouattara Toh Marc, également proche de Soro répond : « Bien reçu excellence ». Autre fait notable, c’est l’apparition d’un nom de code pendant la conversation. Guillaume Soro qui demande à un certain Basalkou de cacher ses fesses. « Hide m yass = cache mes fesses…Basalkou », indique Soro. Selon une source proche de la conversation, Basalkou est le nom de code de Sidiki Konaté. « C’est Sidiki Konaté », soutient fermement un pro-Soro, très introduit. « C’est ce nom qu’on lui a donné pour protéger son identité », renchérit notre informateur.

 

Conversation

En tout cas, la conversation est riche en informations. Soro demande à ses collaborateurs d’utiliser des moyens informatiques pour ‘’descendre le pouvoir’’ sans se faire repérer. Preuve qu’il n’a pas abandonné sa posture et qu’il espère discréditer le pouvoir dans l’espoir d’en être le détenteur. D’où le départ de la quasi-totalité de ses hommes sûrs, qui lui ont clairement fait savoir que ses méthodes sont obsolètes et que son combat n’a aucune chance d’aboutir s’il ne s’inscrit pas dans une posture républicaine. Infoplus.ci détient encore plusieurs autres conversations dans lesquelles Soro annonce l’apocalypse. Nous y reviendrons en temps opportun.

Jean-Baptiste KOUAME