La condamnation à 20 ans de prison dans l’affaire “braquage de la BECEAO“  est maintenue contre l’ex-Président Laurent Gbagbo et trois de ses anciens ministres. C’est ce qui ressort de la nouvelle audience qui a eu lieu, ce mardi 29 octobre à Abidjan.

En janvier 2018, la justice ivoirienne avait condamné l’ancien président Laurent Gbagbo et trois de ses anciens ministres, dont le Premier ministre Gilbert Aké N’Gbo, Désiré Dallo (Economie et Finances) et Justin Koné Katinan (Budget), à vingt (20) ans de prison ferme dans l’affaire du « braquage » de l’agence ivoirienne de la BCEAO et de plusieurs banques commerciales durant la crise post-électorale.

La défense de Laurent Gbagbo, alors détenu à la CPI, s’était opposée à cette condamnation. Elle avait décidé de faire appel. La nouvelle audience sur cette affaire de braquage de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), a donc eu lieu ce mardi 29 octobre à Abidjan. Après l’examen de cette opposition, les juges ont décidé de confirmer la première décision de janvier 2018.

Laurent Gbagbo et ses ex-ministre vont purger leur peine qui est de 20 ans d’emprisonnement ferme. A cela, ils devront payer la somme de 329 milliards de Fcfa d’amende.

Source: 7info.ci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.