La vedette internationale du reggae, Tiken Jah Fakoly a récemment inauguré la première bibliothèque reggae de Côte d'Ivoire. Un bibliothèque située dans le bâtiment «Rouge-Jaune-Vert », qui abrite, à Yopougon Ananeraie, une radio, un studio d’enregistrement, deux salles de répétition, et aussi qui lui sert de résidence quand il séjourne à Abidjan. «Nous sommes la 2ème capitale du reggae (après Kingston). A ce titre, Abidjan mérite une bibliothèque reggae », a expliqué, d’entrée, Tiken Jah Fakoly. À l'en croire, le déclic est parti de l’exposition itinérante «Jamaica, Jamaica», qu’il a découverte lors de son passage à Paris. « Il y avait plein de livres et d’images sur le reggae, les guitares de Bob Marley et Peter Tosh. C’est de là que j’ai eu l’idée d’ouvrir cette bibliothèque», à indiqué Tiken Jah Fakoly. Cette bibliothèque, baptisée «Radio Libre», propose à lire une panoplie de livres sur le reggae, le panafricanisme et des héros de la lutte pour l’émancipation du peuple africain à savoir Kwame Nkrumah, Thomas Sankara, Nelson Mandela. « On a beaucoup de talents en Côte d’Ivoire. De nombreux jeunes veulent suivre nos traces et c’est important qu’ils soient informés sur le reggae, la Jamaïque et l’Afrique. Nous voulons aussi qu’ils puissent s’informer sur leur histoire », a ajouté Tiken jah Fakoly, précisant que d’autres ouvrages viendront étoffer cette bibliothèque. Notons que le député de Yopougon, Imbassou Ouattara, et le représentant du ministre Mabri Toikeusse ont salué cette initiative de Tiken Jah Fakoly, dont le nouvel album intitulé « Le monde est chaud », sortira le 17 mai prochain.

Cheick DIA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.