Dj Arafat aura mené une vie intense

Derrière son air de mauvais garçon et ses excès, Dj Arafat a souffert dans sa vie. Tout petit, il jouait aux instruments de son père, qui ne manquait pas de lui infliger des claques. Sa maman, Tina spencer, qui inaugurait le strip-tease dans les années 95 avait une mauvaise réputation. De sorte que le petit Houon David était l'objet de quolibets de ses amis d'écoles. Ceux-ci le pointaient du doigt, le présentant comme l'enfant de la femme légère. Excédé par les moqueries, le petit Ararat décide d'abandonner les bancs pour écumer les maquis. Très jeune, il va squatter la rue princesse de Yopougon à la recherche de sa pitance quotidienne. Flirtant avec les filles de joie pour lesquelles il faisait de petites commissions, Houon Didier cherchera à se faire un peu de sous. Il est alors coopté dans un nouveau macquis qui va ouvrir. Sans chaussures et drapé dans son unique débardeur à la couleur douteuse, il tiendra pour la première fois un micro et va impressionner les mélomanes. Un mécène de la musique du coupé décalé va le remarquer et souhaite qu'il chante. Coïncidence malheureuse, son ami Jonathan décède à la veille de son départ pour Londres. Arafat sort son premier album dans lequel il dédie une chanson au défunt. C'est le début d'une carrière musicale riche en émotion. Celui qui se fait appeler Yorobo va "percer" dans la musique du coupé décalé. Il sort successivement plusieurs tubes à succès. Ses chansons, tantôt incompréhensibles, tantôt bruyantes captent la jeunesse. Dahishi ou encore Beerus Sama ou le président de la Chine populaire enchaîne tubes sur tubes et change régulièrement de nom et de concepts. Ses tubes dépassent les frontières ivoiriennes. Entre frasques et musiques, on ne savait plus où le classer. Anti conformiste musical, il était souvent aux prises avec ses amis du coupé décalé. Ses nombreux clashes et autres sorties aussi déroutantes que choquantes lui ont valu parfois des critiques acerbes. Pourtant, il n'a jamais été aussi aimé. Dahishi de la Chine populaire est décédé brutalement ce dimanche 11 août 2019. Il a été tué par l'objet principal de sa passion : la moto. Une passion qui avait pourtant emporté son ami Jonathan, dont la chanson d'hommage l'avait révélé au grand public. Comme quoi, on finit par retourner à la source de son existence. La Rédaction de infoplus.ci adresse ses condoléances à la famille biologique et à la grande famille du coupé décalé. 

Jean-pierre KOUAME

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.