Nakamura devra faire face à la justice

En attendant de la voir investir la scène du Zénith de Paris en novembre prochain, Aya Nakamura a été assignée en justice par Kyo Jino, le styliste de Bilal Hassani. Ce dernier lui reproche d'avoir "repris" dans le clip de sa chanson 'Pookie' l'idée de modèles qu'il lui avait présentés en avril dernier. Des accusations auxquelles la chanteuse avait répondu sur Twitter.

En avril dernier, le styliste Kyo Jino poussait un coup de gueule sur ses réseaux sociaux. Dans sa ligne de mire, la chanteuse Aya Nakamura qui venait à ce moment-là de dévoiler le clip de sa nouvelle chanson, Pookie. Quelques mois auparavant, il avait collaboré avec elle, lui présentant plusieurs tenues auxquelles "il avait réfléchi pour elle". Dans un long message posté sur Instagram, le créateur avait confié que "certaines des idées vestimentaires figurant dans son moodboard (...) ainsi que celle créées pour la séance de shooting (...) avaient été purement et simplement reprises par la chanteuse" sans que ce dernier ait été averti ou consulté. Aya Nakamura lui avait alors répondu sur Twitter : "Si ce que tu dis est vrai (...) porte plainte et on verra. Les idées appartiennent à ceux qui les réalisent".

"Le styliste l'avait alors mis en demeure, via sa maison de production Warner Music France, de lui payer 50 000 euros en réparation du 'préjudice subi du fait de la spoliation de son travail', ce à quoi le producteur avait opposé une fin de non-recevoir, estimant la demande infondée", ont relayé nos confrères du Parisien.

AYA NAKAMURA ENVOYÉE DEVANT LA JUSTICE

Ce jeudi 20 juin 2019, le styliste Kyo Jino a lancé une nouvelle procédure contre Aya Nakamura. En effet, il l'a assignée devant le tribunal de Nanterre pour "parasitisme". Une assignation qui est parvenue mardi dernier à la chanteuse "via son tourneur Totem Production, dont le siège est à Clamart (Hauts-de-Seine)", a précisé le Parisien via les déclarations de Me Jean-Marc Descoubès. Mais l'interprète du titre Djadja n'a "pas été touchée" par cette assignation, "l'adresse du tourneur n'étant 'pas son domicile'" a souligné son avocate Cerasela Vlad. "Nous ne sommes donc au courant d'aucune mise en cause", a-t-elle poursuivi. L'avocat de Kyo Jino s'est exprimé à l'AFP, déclarant : "À défaut d'accord amiable, on va se battre". Nos confrères du Parisien ont précisé qu'Aya Nakamura "n'a pas pu être contactée dans l'immédiat" et que son label "n'a pas souhaité communiquer" après avoir été joint par l'AFP.

Source : non-stop-people.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.