Info continue

.

Soro a fui la France

Soro a fui la France
Publié le: 11 novembre 2020
Soro est dans de beaux draps

L'étau se resserre autour de l'ancien président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro. Il a fui la France pour la Suisse, selon source bien introduite. L'Elysée lui a fait savoir qu'il avait le choix entre le silence et l'extradition. Se sentant à l'étroit et surtout en danger, Soro a préféré prendre la poudre d'escampette. Il a maquillé ce départ précipité par un passage au siège du parlement européen de Bruxelles.

Le président Ouattara a tapé du poing sur la table. Selon des indiscrétions, il a fait parvenir un message et des éléments compromettants sur Soro à son homologue français, Emmanuel Macron. Paris a jugé la situation suffisamment grave et a demandé à Soro de se tenir à carreau. L'ancien chef rebelle a perçu le message comme une sorte d'avertissement. Un membre de son cabinet a indiqué qu'au cours d'une réunion à Paris, Soro a soutenu que sa sécurité n'est plus garantie en France. Certains de ses contacts lui ont proposé Bruxelles. Là encore, les autorités bruxelloises sont réticents. En attendant une réponse définitive, l'ex-président de l'Assemblée serait localisé à la frontière franco-suisse, à Nemas où il avait trouvé refuge après ses déboires en décembre 2019. L'une de ses cyber-activistes devenue discrète, Thérèse Niederberger, originaire de Ferké lui assure une discrète couverture. Guillaume Soro vise Chypre, où il pense pouvoir être en sécurité pour coordonner ses activités subversives en Côte d'Ivoire.

À Abidjan, l'on n'est pas pressé. Le dossier fourni à Interpol est en train d'être étoffé. "C'est une question de temps. Très bientôt, il entrera dans le cycle des procédures judiciaires tout azimuts", confie une source sécuritaire. 

Jean-Baptiste ASSI