Info continue

.

Port-Bouët/L'opposition se prépare au pire

L'opposition compte troubler la quiétude des populations de Port-Bouët

L'opposition ivoirienne peine à rassembler les populations autour de son projet de désobéissance civile. Consciente du non respect de son mot d'ordre, elle cherche une stratégie. À Port-Bouët, une réunion a été tenue ce samedi 26 septembre 2020 en marge du rassemblement timide des militants sur le terrain de Gonzagueville.

Au cours de cette rencontre, un ancien militant du Rassemblement des republicans (Rdr), Aka Maxime qui a rejoint le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) et un cadre du Front populaire ivoirien (Fpi) proche de l'ancien président, en l'occurrence Kodjovi Romuald ont préconisé d'incendier des gbaka (véhicules de transport en commun, ndlr) la semaine prochaine. M Kodjovi, selon une source au coeur de leur dispositif, est conseiller municipal à la mairie de Port-Bouët.

Des cadres du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) de Port-Bouët joints par infoplus.ci disent ne pas être surpris par l'attitude de l'opposition. "Ils ont plusieurs fois essayé. La force restera à la loi. Nous nous organisons pour les élections et nos adversaires gagneraient à quitter les sentiers battus des coups tordus", nous a indiqué un cadre de la majorité présidentielle.

Quoi qu'il en soit, les autorités doivent être vigilantes et prendre des mesures pour anticiper d'éventuels troubles dans la cité balnéaire. 

Jean-Baptiste ASSI