.

Nomination d'Abdourahmane Cissé : Ouattara lance un signal

Nomination d'Abdourahmane Cissé : Ouattara lance un signal
Publié le: 29 mars 2021
Abdourahmane Cissé est le nouveau Secrétaire général de la Présidence ivoirienne

Précédemment ministre de l'Energie et du Pétrole, Abdourahmane Cissé vient d'être promu Secrétaire général de la Présidence ivoirienne. Une nomination qui peut être interprétée comme un signal que le président de la République, Alassane Ouattara, lance à la classe politique, aussi bien de son camp que du camp adverse. Au-delà des compétence du jeune Cissé, 39 ans, c'est toute la jeunesse qui se voit honorée.

Le secrétariat général de la Présidence a toujours été une chasse gardée des doyens. Depuis le premier président Félix Houphët-Boigny jusqu'à l'ancien président, Laurent Gbagbo en passant par Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara lui-même, ce poste a toujours été occupé par des cinquantenaire ou soixantenaire parce qu'il faut une certaine expérience. De plus, la fonction n'était pas aussi valorisée que sous Alassane Ouattara, qui en a fait un passage pour la Primature. C'est tout naturellement qu'après Amadou Gon Coulibaly, Achi Patrick, qui l'ont tous occupés avant de se retrouver à la Primature, l'on se met à rêver d'un Abdourahmane Cissé Premier ministre. D'où les commentaires et analyses liés à sa nomination.

Alassane Ouattara lance donc un signal quant à la formation du futur gouvernement. Il semble dire qu'il fera davantage la promotion des jeunes pour assurer la relève au sein du Rhdp. Ne soyons pas étonnés de revoir dans le gouvernement, outre les jeunes qui y siègent déjà, de nouveaux jeunes. Et au Rhdp, il y en a suffisamment, qui attendent depuis très longtemps, leur tour. Rupture radicale ? Rien n'est sûr. Le chef de l'Etat fera un savant dosage entre l'ancienne génération et la nouvelle pour assurer une continuité dans la gestion des dossiers du gouvernement. Les nouveaux, surtout les nouveaux jeunes apprendront auprès de leurs aînés.

Jean-Baptiste ASSI