.

Mais où est donc passé Djenebou Zongo, l'ex-directrice de Communication de Konan Bédié ?

Mais où est donc passé Djenebou Zongo, l'ex-directrice de Communication de Konan Bédié ?
Publié le: 31 janvier 2021
Djénébou Zongo fait une dépression

Il y a longtemps qu'on ne voit plus la frêle, mais imposante silhouette de Zongo Djenebou, à la résidence du président du Pdci, Henri Konan Bédié. Celle qui y faisait la pluie et le beau temps a été largué un jour, le temps d'un communiqué laconique. Les malheurs de la communicantes de Bédié vont débuter le jour où la police fait une descente musclée à la résidence le leader du Pdci, à Cocody les ambassades. L'opposition devait y animer une conférence de presse pour présenter les organes du Conseil national de la transition (CNT), une organisation mise en place pour diriger la Côte d'Ivoire à l'issue de la présidentielle. Plusieurs cadres du Pdci sont arrêtés ce jour là. Djenebou Zongo disparaît curieusement de la maison. On ne l'entend, ni ne la voit. Les rumeurs les plus folles circulent à son encontre. Elle est accusée d'avoir vendu des informations au pouvoir. On la taxe d'avoir retourné son corsage au profit du Rhdp. La rumeur enfle et Djenebou est toujours introuvable. Jusqu'à ce qu'un matin, un communiqué, tel un couperet, tombe. Elle est démise de ses fonctions. C'est la descente aux enfers.

 

"Djénébou, indésirable chez Bédié" 

 

Djenebou Zongo est interdite de franchir le portail des résidences de Bédié. Elle y fera le pied de grue, sans succès. Certains caciques du Pdci, P. entament une campagne de dénigrement bien orchestrée pour écarter celle qui fut la petite maman de la résidence Bédié. Ses origines burkinabé lui sont rappelées et elle est affublée d'oripaux. Djenebou est aujourd'hui considérée comme une juda. Sans oublier qu'elle a plusieurs croisé le fer avec le patron du journal "Le Nouveau Réveil", qui l'avait dans sa ligne de mire.

"La dépression au rendez-vous" 

 

Djenebou Zongo est l'ombre d'elle-même
Djénébou Zongo n'est que l'ombre d'elle-même 

 

Injuriée, lâchée et lynchée, Djenebou Zongo n'est que l'ombre d'elle même. Selon des informations dignes de foi, l'ancienne directrice de la communication de Bédié fait une dépression. Entre larmes et monologue, Djenebou Zongo est presque méconnaissable. Elle indique à certains de ses proches avoir été trahi par son parti auquel elle a tout donné. Pauvre Djenebou, elle doit tirer des leçons de cette descente aux enfers. Le zèle en toute circonstance mène à la perte. Se connaître soi-même est le meilleur gage pour son épanouissement personnel. S'il était possible de renaître après ses déboires, pas sûr que Djenebou renaîtrait au Pdci. Elle qui avait naïvement cru que le leader de ce parti s'est débarrassé de ses habits d'ivoiritaire.

Aissata KONATÉ