Info continue

.

Interdit de séjour en France, Soro en difficulté en Europe

Interdit de séjour en France, Soro en difficulté en Europe
Publié le: 21 novembre 2020
Soro est fichu

Un autre coup dur pour Guillaume Soro. L'ancien président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire est désormais interdit de séjour en France. La Côte d'Ivoire a émis des mandats d'arrêts contre lui et deux autres de ses collaborateurs. Il s'agit de son directeur de la communication, Moussa Touré et son aide de camp, Abdoulaye Fofana. Le ministre de la Justice ivoirienne a adressé un courrier, le 18 novembre 2020 à son homologue de Paris pour lui signifier les mandats d'arrêt. 

"Le coup de massue de Macron" 

 

Dans le magasine panafricain à paraître semaine prochaine, le président français, Emmanuel Macron, avait clairement indiqué que Soro avait quitté la France. Macron a ajouté que cela le lui avait été signifié. 

Guillaume Soro devra mettre une croix sur la France, où réside sa seconde épouse et son fils. Le 8 décembre décembre 2015, la juge d'instruction de Paris, Sabine Kheris avait lancé un mandat d'amener contre lui. Soro avait manqué de se faire choper à sa résidence et n'a eu son salut que grâce à l'intervention du président Alassane Ouattara. C'est le fils de l'ancien président ivoirien qui avait porté plainte contre lui. Alassane Ouattara avait faxé un ordre de mission, mentionnant que Soro était à Paris pour le compte de l'Etat ivoirien.

"Abidjan a transmis les preuves de son implication dans des actions subversives" 

 

Aujourd'hui, la donne a changé. Depuis Paris où il avait trouvé refuge après son humiliation au Maroc dans l'affaire de l'Assemblée parlementaire francophone (APF), Soro ne cessait de lancer des appel à l'insurrection militaire. Juste avant la présidentielle et après, certains de ses éléments ont été arrêtés dans le cadre d'une enquête des autorités ivoiriennes. Abidjan a transmis les preuves à Paris, qui s'est vu contraint de demander au visiteur encombrant de quitter son territoire. Où se trouve actuellement Guillaume Soro ?

"La justice internationale, bientôt à ses trousses" 

 

Le député de Ferké est localisé à la frontière franco-suisse, précisément à Nemas, chez l'une de ses cyber-activistes, Thérèse Ouattara. Du moins, il y réside régulièrement quand il veut disparaître des radars. Elle est de Ferké comme lui et s'est naturalisé Suisse. Se sachant localisé, le natif de Kofiplé envisage désormais une autre destination. Il prévoit de mettre le cap sur Chypre, dans l'espoir d'y être en sécurité. Ses réseaux sont en train d'étudier la législation chypriote dans laquelle il n'y aurait pas de convention d'extradition vers la Côte d'Ivoire. Le hic, c'est que c'est une zone mois sûre. L'Europe devient de moins en moins sûre pour celui qui déclarait dans une vidéo avoir de son côté Emmanuel Macron.

"Ces mensonges de Soro qui l'ont discrédité" 

 

Guillaume Soro aura donc berné ses partisans durant ces derniers mois, leur faisant croire à sa capacité à renverser le régime d'Abidjan. Il avait juré, dans une cave parisienne et entouré de ses ouailles, que les élections présidentielles ne se tiendraient pas. L'opposition s'était appuyée sur ses déclarations pour boycotter les élections. La présidentielle s'est tenue avec un taux de participation de 53% remportée largement par le président sortant, Alassane Ouattara. Le Conseil national de transition (CNT) mis en place par l'opposition sous l'impulsion de Soro aura eu un destin de légume. Désormais fugitif, Soro est à l'étroit sur sur le continent européen. Ses nuits sont sans doutes blanches, puisqu'il vit avec la crainte d'une éventuelle arrestation, conscient que les États n'ont pas d'amis. Sans oublier la justice internationale, qui pourrait déclencher, dans les mois à venir, une procédure à son encontre. Triste fin pour l'ancien rebelle ivoirien, qui était pourtant bien parti pour mener une belle carrière politique. 

Yves TAPE