.

Rhdp-Port-Bouët / Ces cadres qui contiennent l'opposition sur le terrain

À Port-Bouët, les cadres du Rhdp tiennent la dragée haute à l'opposition

Considérée comme l'une des communes les plus difficiles au regard de sa configuration politique (Pdci-Fpi), Port-Bouët n'en demeure pas moins un bastion prenable. Pour l'avoir compris, les premiers responsables locaux du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) investissent le terrain depuis maintenant un an. Les ministres Siandou Fofana et Abdourahmane Cissé, les coordonnateurs généraux du Rhdp multiplient les meetings populaires et les rencontres à huis clos avec les leaders d'opinion pour les sensibiliser sur la nécessité de reconduire le président Alassane Ouattara. Les deux ministres sont soutenus par le coordonnateur associé, Ibrahim Konaté, actif depuis maintenant près de 10 ans à Port-Bouët. Le trio semble se partager les rôles. Abdourahmane Cissé s'occupe du financement des jeunes et de la réalisation de certains projets communautaires, Siandou Fofana fait du corps à corps avec les leaders d'opinion. Quant à Ibrahim Konaté, il est très actifs auprès des responsables locaux du Rhdp et des formations politiques adverses.

''Siandou Fofana et la communauté Akan'' 

Siandou Fofana, populaire dans le groupe Akan de Port-Bouët
Siandou Fofana, populaire dans le groupe Akan de Port-Bouët 

 

Siandou Fofana a été le délégué du Pdci, principal parti d'opposition à Port-Bouët. Candidat malheureux à la dernière élection municipale, il a réussi à s'imposer, au fil des mois, dans le bastion de son parti d'origine,surtout dans la communauté Akan. Originaire de la famille royale de la région de l'Indenié Djuablin, il a une bonne audience auprès de la chefferie Akan de Port-Bouët, qu'il rencontre régulièrement. Sa positon de ministre du Tourisme a permis de développer des projets dans ce sens à Port-Bouët. Toute la bordure maritime respire aujourd'hui et est en passe de devenir un véritable lieu touristique. Sans oublier le grand projet de manège pour faire de Port-Bouët un lieu incontournable de distraction des famille. Il est aussi présent pendant les fêtes religieuses chrétiennes comme musulmanes. 

''Abdourahmane Cissé et les projets'' 

Abdourahmane Cissé finance des projets jeunes
Abdourahmane Cissé finance des projets jeunes 

 

Le ministre Abdourahmane Cissé fait fort ces derniers mois. Financement des projets jeunes, électrification de sous-quartiers, meetings populaires. Sa présence a apporté un plus à cette équipe de responsables locaux. Aujourd'hui, il a réussi à s'imposer par ses activités politiques. Le plus jeune parmi les cadres, il connaît Port-Bouët pour y avoir fait son cursus scolaire. Il profite de cette proximité pour senbiliser les communautés. Il est également proche des jeunes, vu son âge et son engagement politique.

''Ibrahim Konaté, le plus ancien''

Ibrahim Konaté, très introduit dans les organisations religieuses et syndicales
Ibrahim Konaté, très introduit dans les organisations religieuses et syndicales 

 

Ibrahim Konaté est, lui, plus ancien. Opérateur économique, il a fait partie du bureau du secrétariat départemental du Rdr, avant de devenir secrétaire départemental. Président du Mouvement émergence 2020, il a pu fédérer autour de sa personne plusieurs cadres de l'opposition. C'est à juste titre qu'il a été nommé coordonnateur associé chargé de Port-Bouët centre. Il tire sa popularité des financements des projets jeunes, notamment l'aide aux transporteurs et aux commerçants, dont il occupe une place de choix dans leurs syndicats. Il est le parrain naturel de la communauté musulmane et proche des évangélistes et catholiques. Il a financé le pèlerinage à la Mecque d'une vingtaines d'imams et de musulmans. Il a aussi financé le départ en Israël de plusieurs catholiques et évangélistes de la commune. Il est aussi le parrain naturel de la communauté évangéliste qui compte près d'une cinquantaine d'églises à Port-Bouët. Ses aides aux populations lui ont valu le titre de "boss" et ses structures privées emploient de nombreux jeunes du Rhdp.

''Des cadres Rhdp dynamiques''

 

C'est ce trio, auquel s'ajoutent l'ancien secrétaire départemental du Rdr, Yenikpo Tuo, les députés Rhdp, Motto Yao et Fozié Yeo, les cadres N'guettia et Ourega qui tente de verrouiller la commune. Le travail de ces cadres a permis de maîtriser Port-Bouët et le mettre à l'abri des manifestations anti nouveau mandat du président de la République. La dernière manifestation de l'opposition a été un flop grâce au travail de ces cadres, qui veillent sur Port-Bouët comme du lait sur le feu. Tous peuvent s'appuyer sur le coordonnateur Ibrahim Konaté et son binôme Salif Ouattara pour contrer toute velléité de troubles. Si Port-Bouët qui abrite des sites stratégiques (aéroport, Société ivoirienne de raffinage, abattoir...) pour la stabilité de la Côte d’Ivoire est encore paisible, c'est en partie grâce à ces cadres.

Jean-Baptiste Assi